Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil


 

Plongée à la carrière de St-Valère
présentée par Lucie Dubois et José Bélanger

Samedi le 17 juin 2006

Photos : José Bélanger

Très belle journée à la carrière St-Valère pour les 10 diables présents. La température extérieure était géniale pour la plongée. Pas trop chaud, juste assez pour être confortable. Pour l'accès au site, on stationne à peine à quelques mètres de la mise à l'eau. Plus près que ça, tu retrouves ta voiture tout juste à coté de celle que nous avons vue à quelques 25 à 30 pieds de profond ! 

Si vous cherchiez votre Volks bleu ciel, ne la cherchez plus. On l'a retrouvée !!!! Elle a toutefois besoin d'un bon nettoyage...

Après le briefing d'usage de José, nous sommes tous prêts à plonger vers 10h45. La mise à l'eau est très facile, une légère marche d'environ un pied et nous voilà tous mouillés dans une eau atteignant les 46 degrés. Certains palanqués se dirigent vers le côté droit de la carrière, d'autres prennent la gauche afin d'éviter la cohue. La visibilité varie de nulle à gros max 10 pieds (pas souvent). À certains endroits, je plongeais même avec ma main devant pour ne pas me cogner le nez sur les rochers. Malgré ma lampe de poche, la visibilité n'est pas vraiment meilleure et à certains endroits, je me serais cru dans la soupe aux pois de ma mère... La visibilité est définitivement meilleure du côté droit de la carrière. La végétation y est d'ailleurs d'un très beau vert presque fluo. La première rencontre avec la thermocline fut plutôt saisissante.

Malgré tout, ce fut fort intéressant, mon cours de biologie animale s'est enrichi plus que jamais ayant vu un nombre incalculable de têtards à tous les différents niveaux de sa croissance. 60 minutes et une quarantaine de pieds de profondeur plus tard, l'ensemble des palanqués se retrouvent sur la terre ferme et échangent leurs impressions en cassant la croûte.

Les récits sont forts semblables, les commentaires et les choses observées passablement les mêmes. À l'exception de Louise, on se prépare pour une 2e plongée qui sera toute aussi intéressante. Faites toutefois attention aux roches qui composent la falaise. À plusieurs endroits, le simple fait d'y toucher ou de s'y appuyer créait un éboulement. Évitez de nager un au-dessus de l'autre près des falaises.

La journée a finalement pris fin devant un bon breuvage au petit resto du coin et tous semblaient avoir bien apprécié leurs plongées.

Lucie

Juste pour vous dire qu'on a fait de belles plongée à la carrière. L'eau était à un merveilleux 46°F et que l'on a trouvé un Volks à 30 pieds environ. Les têtards sont gros, les pattes commencent à pousser tranquillement. Beaucoup de petits poissons aussi.

La visibilité est de moyenne (5-6 pieds) à nulle par endroit, donc une bonne lampe est conseillée. L'accès se fait à partir du bord, il y a une "marche" d'environ un pied et demi et, par la suite, ça descend bien. Il y a beaucoup de rochers qui font une pente. Il y a quand même beaucoup d'espace sur le bord pour pouvoir s'équiper sans marcher sur les palmes des autres.

Frédéric

Après confirmation auprès des autorités policières, ce n'est pas une Volks mais plutôt une Dodge 1994, volée le 17 octobre 2001.

Stéphane

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  22 avril, 2007