Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

Chez nous, on plonge...      
en toute sécurité !
 


Le plan d'urgence

Les bénéfices de la pratique de la plongée sous-marine dans un milieu encadré sont nombreux, surtout en ce qui concerne la sécurité des plongeurs. Cependant, malgré toute la bonne volonté des plongeurs et des organisateurs, le pire peut arriver. La présente procédure présente un plan d’urgence prévu pour les sorties de plongée exécutées à partir de la rive ou d’une embarcation. 

CONSIDÉRATIONS PRATIQUES

Les situations d’urgence ne sont pas drôles à vivre. Même si une personne n’est pas directement impliquée dans un accident, il y a une montée d’adrénaline et les émotions sont à fleur de peau. Comme la plongée est déjà une activité très exigeante, des accidents graves peuvent résulter d’une intervention d’urgence non planifiée. Il ne faut jamais prendre des risques inutiles avec la vie des " sauveteurs " potentiels, surtout s’ils n’ont aucune formation ni expérience en secourisme de plongée. Imaginez pour un instant un plongeur qui est renvoyé sous l’eau pour retrouver son copain disparu depuis 20 minutes, et ce après avoir plongé pendant 15 minutes à 100 pieds (30m)?

La majorité d’entre nous pratiquons la plongée comme activité de loisir. Par conséquent, malgré notre formation spécialisée en plongée, nous ne sommes pas totalement préparés à répondre efficacement aux situations d’urgence comme le sont les policiers, ambulanciers, pompiers et le personnel médical des salles d’urgence qui y font face presque à chaque jour. En conséquence, le plan d’urgence doit être suivi par l’ensemble des intervenants et ce, sans improvisation. Il doit être facilement accessible, et devrait normalement être plastifié (à l’épreuve de l’eau) et rangé dans la trousse de premiers soins.

LES SITUATIONS D'URGENCE

En plongée sous-marine, nous pouvons être exposés aux problèmes suivants :

1. Blessure ou problème avec un plongeur à l’extérieur de l’eau;

2. Blessure d’un plongeur à la surface de l’eau;

3. Plongeur disparu;

4. Panique d’un plongeur à la surface de l’eau;

5. Problème avec l’embarcation.

DÉPLOIEMENT DU PLAN D'URGENCE

Dès qu’une situation d’urgence se présente, le plan d’urgence devrait être mis en œuvre par le responsable de la sécurité du site de plongée en utilisant les principes suivants :

1- Gardez votre sang froid !

Ne vous laissez pas emporter par la situation et gardez l’esprit calme. En agissant ainsi, vous prendrez de meilleures décisions et interviendrez de façon efficace. De plus, les autres personnes seront rassurées et agiront avec diligence. Rien de mieux qu’un chef calme qui semble avoir le plein contrôle de la situation! C’est une question de confiance!

2- Conservez le leadership

Mettez 5 plongeurs expérimentés formés par des agences différentes devant une situation d’urgence, vous aurez 5 façons différentes d’aborder le problème, et tous et chacun tentera de prendre le contrôle de la situation. Si vous écoutez toutes les personnes et changez toujours d’idée, vous ne pourrez pas intervenir efficacement et de façon cohérente. Un plan d’urgence doit avoir une ligne directrice préparée à l’avance : bonne ou moins bonne, cette ligne directrice sera toujours mieux qu’une série incohérente de changements d’idée. À cet effet, il est important de faire connaître à l’avance les grandes lignes du plan d’urgence au groupe et d’en discuter. Faites comprendre au groupe qu’il est important qu’une seule personne conserve le leadership tout au long de l’exécution. Au cours du déploiement du plan d’urgence, sachez écouter les autres, soyez poli et optez pour les idées qui sont compatibles avec le plan d’urgence.

3- Déléguez vos tâches

Dès que vous en avez l’opportunité, déléguez des tâches aux plongeurs qui veulent s’impliquer et qui sont en mesure d’aider. Si vous tentez de tout faire par vous même, vous risquez de perdre la ligne directrice du plan d’urgence et la cohésion des interventions. Vous êtes un chef d’orchestre, et vous avez besoin d’intervenants pour exécuter le plan d’urgence. Au cours d’une activité de groupe, vous disposerez d’un grand nombre de plongeurs qui pourront vous aider. Mais attention! Vos aides ne doivent pas être impliqués dans l’accident, car la situation peut devenir encore plus dangereuse! Il faut par conséquent éviter d’impliquer les personnes suivantes puisqu’ils sont probablement sous le coup d’un choc nerveux :

  • le copain de plongée de la victime;

  • les proches de la victime.
Dès que vous en avez l’opportunité (ie des plongeurs disponibles!), il faut nommer des responsables pour l’exécution des tâches suivantes :
  • les recherches de la victime : les recherches de la victime doivent être réalisées à partir de la surface, alors que tous les plongeurs auront été rappelés.

  • les communications avec les services d’urgence : la communication efficace avec les services d’urgence peut sauver une vie.

  • les premiers soins à la victime : en plus de préparer un refuge sécuritaire pour la victime, le responsable doit lui procurer les premiers soins jusqu’à ce que les services d’urgence la prenne en charge

  • la logistique : le responsable de la logistique s’assure que les autres groupes ne manquent de rien : c’est un rôle essentiel!
La description de chacune des tâches est détaillée dans le plan d’urgence. Remettez la description des tâches à chaque responsable dès qu’il sont nommés lors du déploiement du plan d’urgence.

4- Vérifiez l’exécution de chacune des tâches

Ce n’est pas tout de déléguer une tâche, il faut aussi s’assurer que tout se passe comme prévu. Vérifiez régulièrement comment se déroule chaque activité auprès des responsables et s’il y a lieu, conseillez les pour l’exécution de leurs tâches.

5- Prenez des notes

Dès que vous le pouvez, prenez des notes, en mentionnant l’heure de chaque intervention. Cela pourrait être utile pour les services d’urgence et malheureusement, pour les besoins d’une enquête s’il y a lieu. Au besoin, vous pourrez les utiliser pour faire un débriefing.

6- Faites un débriefing

Le débriefing du déploiement du plan d’urgence est très important. Analysez ce qui a bien été, ce qui a mal été et parlez-en au responsable de la sécurité. Nous voulons améliorer la situation !

DÉLÉGATION DES RESPONSABILITÉS

Tel que préalablement mentionné, le responsable du site doit déléguer des responsabilités lors du déploiement du plan d’urgence dès que les opportunités se présentent. Les responsabilités sont les suivantes :

  • premiers soins

  • communication et transport
  • recherche
  • logistique
Les responsables devraient être choisis en fonction des critères suivants :
  • Les personnes devraient idéalement être formées en secourisme;

  • Les personnes doivent être relativement calmes malgré la situation;

  • Vous devez avoir confiance aux personnes désignées
Il se peut que vous fassiez une erreur dans le choix de vos délégués : si la personne désignée est inefficace, faites-là aider par une autre personne.

1- Premiers soins

Les tâches du responsable des premiers soins sont les suivantes :

  • Préparer un refuge sécuritaire pour la victime

  • Prodiguer les premiers soins à la victime jusqu’à ce qu’elle soit pris en charge par les services d’urgence

  • Remettre un rapport des activités au responsable du site

  • Noter tous les items utilisés dans la trousse de premiers soins afin de les remplacer ainsi que tous les items qui auraient été utiles

2- Communication et transport

Les tâches du responsable des communications et transport sont les suivantes :

  • Alerter et s’occuper des communications avec les services d’urgence nécessaires :

  • Préparer le véhicule ou l’embarcation d’évacuation dans l’éventualité où les services d’urgence le demandent.

  • Fournir un conducteur pour le véhicule ou l’embarcation d’urgence

  • Accueillir les services d’urgence et les guider vers la victime

  • Remettre un rapport des activités au responsable du site

3- Recherche

Les tâches du responsable des recherches sont les suivantes :

  • Lors du rappel des plongeurs, rapatrier les plongeurs au lieu désigné par le responsable du site

  • Analyser les données de plongée des équipes expérimentées (profondeur maximale, temps de fond, quantité d’air restante) ainsi que l’état d’esprit des plongeurs;

  • Suite à l’analyse effectuée, désigner une équipe expérimentée et préparer un plan de plongée de récupération d’urgence en fonction des plongées préalablement réalisées.

  • Si demandé par le responsable du site, former des équipes afin que des recherches de localisation de la victime soient effectuées à partir de la surface

  • Coordonner les recherches de la victime à la surface

  • Attendre les instructions du responsable du site. L’équipe expérimentée sera envoyée sous l’eau seulement si la victime est localisée à partir de la surface.

  • Remettre un rapport des activités au responsable du site

4- Logistique

Les tâches du responsable de la logistique sont les suivantes :

  • Regrouper toutes les personnes qui ne sont pas impliqués dans le déploiement des mesures d’urgence ainsi que leur équipement en un lieu sûr

  • S’assurer que le responsable du site ainsi que les responsables des premiers soins, de la recherche et des transports & communications ne manquent de rien

  • Calmer et rassurer le copain et les proches de la victime

  • Remettre un rapport des activités au responsable du site

RAPPEL DES PLONGEURS

Lorsqu’une situation d’urgence se présente, il est souvent nécessaire de faire un rappel des plongeurs afin de les faire sortir de l’eau. Entre autres, les situations suivantes peuvent se produire :

  • Blessure d’un plongeur lors d’une activité faite à partir d’une embarcation : l’organisateur doit faire sortir les plongeurs de l’eau afin de retourner sur la rive pour joindre les services d’urgence;

  • Perte d’un plongeur : il faut faire remonter les plongeurs à la surface pour faire la recherche du plongeur disparu.

Pour rappeler les plongeurs, 2 méthodes différentes sont disponibles :

  1. Frapper contre un objet métallique

  2. Démarrage/arrêt du moteur de l’embarcation
Le rappel est efficace seulement si les méthodes de rappel utilisées sont expliquées aux plongeurs lors du briefing.

La méthode utilisée pour le rappel est adéquate si tous les plongeurs remontent à la surface. Si les plongeurs ne remontent pas, essayez les différentes alternatives.

Coups sur un objet métallique

Cette méthode consiste à frapper violemment sur une pièce métallique telle qu’une quille de ponton, une échelle, un bout de tuyau. Pour frapper, il est préférable d’utiliser une pièce de métal telle un couteau de plongée. Cette méthode fonctionne relativement bien pour une distance maximale d’une centaine de pieds (30m).

Arrêt/départ du moteur de l’embarcation

Démarrez puis arrêtez le moteur de l’embarcation plusieurs fois à un rythme de 10 secondes. Cette méthode fonctionne relativement bien pour une distance maximale d’une centaine de pieds (30m).

Chez les Diables, on plonge…en toute sécurité !


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  15 mars, 2008