Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

Chez nous, on plonge...      
en toute sécurité !
 


La prévention des accidents par la formation

Les plongeurs certifiés sont souvent horrifiés d’entendre l’histoire de touristes qui après deux ou trois heures de formation s’en vont en mer à une profondeur de 25 mètres pour y effectuer de la plongée sous-marine.  « Ils ne savent pas ce qu’ils font », va-t-on entendre!  Les plongeurs certifiés portent un tel jugement parce qu’ils connaissent les risques associés à la plongée.  C’est en connaissant ce qu’on fait qu’on peut prévenir les accidents.

L’objectif de la formation en plongée et dans tous les autres domaines est simple : prévenir les accidents par l’entremise d’un apprentissage guidé.  Le rôle de l’instructeur de plongée est avant tout de faciliter l’apprentissage des connaissances théoriques et développer les habiletés dans l’eau par un enseignement progressif.  Cette approche réalisée dans un encadrement sécuritaire est beaucoup plus efficace qu’un auto-apprentissage par essais et erreurs!  De plus, en suivant un cours avec un instructeur accrédité, le plongeur est certain qu’il aura appris le minimum des connaissances requises à partir d’un programme de formation éprouvé et mis sur pied par des spécialistes en formation.

Conditions de pratique et formation

Quelque soit l’agence de certification qui a décerné votre brevet de plongeur (AMCQ, NAUI, PADI, ACUC, …), la formation y est à peu près équivalente.  En fait, les agences ont structuré les cours en fonction de conditions de pratique précises de la plongée, et les brevets sont généralement reconnus d'une agence à l'autre pour la poursuite de la formation.

Selon l'agence choisie, les cours de formation portent des noms différents (Niveau 1, Open Water, Advanced, Supérieur, Master Scuba, etc), mais les formations peuvent être regroupées en quatre grandes catégories : les classes A, B et C ainsi que la formation spécialisée.  Les objectifs de pratique des programmes de formation sont les suivants: 

Plongeur Classe A :

Plongeur débutant formé pour des conditions de pratique faciles

Profondeur maximale 60 pieds (18m)
Restrictions Sans décompression, retour direct à la surface (pas de pénétration)
Navigation Navigation à partir de repères visuels
Conditions Temps calme, peu ou pas de vagues
Courant Peu ou pas de courant (plus petit que 0,5m/s, 1 nœud)
Visibilité Plus grand que 10 pieds (2m), de jour seulement
Plongeur Classe B :

Plongeur formé pour des conditions de pratique plus difficiles

Profondeur maximale 100 pieds (30m)
Restrictions Sans décompression, retour direct à la surface (pas de pénétration)
Navigation Navigation à partir de repères visuels ou à la boussole
Conditions Vagues faibles à moyennes : ne pas plonger pendant les orages!
Courant Courant moyen (plus petit que 1.5m/s)
Visibilité Plus grand que 3 pieds (1m), de nuit ou de jour
Plongeur Classe C :

Plongeur formé pour toutes les conditions de pratique récréatives et pour l’organisation de plongées

Profondeur maximale 130 pieds (40m)
Restrictions Sans décompression, retour direct à la surface (pas de pénétration)
Navigation Navigation à partir de repères visuels ou à la boussole
Conditions Vagues faibles à moyennes : ne pas plonger pendant les orages!
Courant Courant fort (plus petit que 2.5m/s)
Visibilité Nulle, de nuit ou de jour
Formation spécialisée :

Brevets obtenus pour des conditions de plongée spécifiques, incluant :

Plongée de nuit, photographie, etc;
Plongeur secouriste
Plongée de pénétration (sous-glace, cavernes, épaves);
Plongée avec mélanges gazeux (Nitrox, Trimix, etc.);
Plongée étendue (plongée très profonde, plongée en décompression, etc.)

Réglementation québécoise en plongée

Au printemps 2002, le gouvernement du Québec a légiféré la pratique de la plongée sous-marine au Québec par l’entremise de la Fédération Québécoise des Activités Subaquatique (FQAS). Le règlement a été élaboré en fonction des normes de pratique de la plongée établies par les agences de certification.

En fait, le règlement n’est qu’une approche de prévention : vous devez plonger dans les limites de votre formation!  Par exemple, si vous avez un brevet Classe A et que vous désirez effectuer de la plongée de nuit, vous avez trois choix :

  1. Suivre un cours de plongée Classe B qui inclut une formation en plongée de nuit;

  2. Suivre une formation spécialisée en plongée de nuit (cours de spécialité) si les autres spécialités de la Classe B ne vous intéressent pas;

  3. Vous faire accompagner par un chef de plongée (divemaster) ou un instructeur pour faire un premier essai : si vous aimez, vous pourrez ensuite suivre la formation !

Le règlement est relativement souple et ne diffère pas de ce que vous avez appris dans vos cours de plongée. Pour en savoir plus, le texte du règlement est accessible à l’adresse suivante : http://fqas.qc.ca/teldoc/Regl_approuve.pdf

La prévention par la formation : une approche logique

Vous avez tous appris à plonger en suivant une formation de base en plongée sous-marine.  Vous êtes maintenant accroché à la plongée?  Alors pourquoi ne pas continuer votre formation afin d’étendre vos horizons et varier les milieux dans lesquels vous pourrez plonger?  En suivant un cours de formation, vous apprendrez toutes les techniques nécessaires à plonger dans des conditions plus difficiles et ce, de façon sécuritaire.

Vous avez une très bonne expérience et vous croyez que vous vous ennuierez et que vous n’apprendrez rien dans un autre cours de plongée? Alors la solution est simple : choisissez votre cours en fonction de l’instructeur et non pas en fonction de l’agence.  Un instructeur compétent, expérimenté et dynamique fait toute la différence.  De plus, rien n’est plus intéressant que de prendre une formation avancée avec ses copains de plongée.

En sachant à quoi vous vous exposez, vous serez en mesure de prévenir des situations risquées.  C’est par l’entremise de la formation que le tout débute !

Chez les Diables, on plonge…en toute sécurité !

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  15 mars, 2008