Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

 


La Bouée de Plongée

Un texte de Pierre Taillefer
directeur Sécurité

Au cours de la semaine, vous consultez la météo et une belle fin de semaine s’annonce. Immédiatement, vous faites votre inscription à une plongée « Samedi/Memphré » du club Les Diables des Mers. Ce club qui compte plus de 125 membres actifs de tous les niveaux organise chaque fin de semaine des sorties de plongée sur le lac Memphrémagog à partir du quai de Georgeville.

En même temps que vous réservez votre place sur le ponton « Le Bon Diable », un pêcheur réserve une embarcation moteur, un plaisancier planifie une fin de semaine de voile et un résident s’apprête à essayer sa nouvelle planche à voile pour... le samedi. Vraisemblablement, le « Memphré » va être occupé et les divers amoureux des activités nautiques devront partager le même plan d’eau. Comment partager le plan d’eau de façon sécuritaire? Comment peut-on assurer la protection des plongeurs? Divers dispositifs de sécurité ont été développés pour la sécurité des plongeurs, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients. Le présent document a pour but de faire un survol des divers équipements de sécurité et leur utilisation.

LA BOUÉE DE PLONGÉE ET LE PAVILLON ALPHA

En premier lieu, le Règlement sur les abordages dicte les règles de sécurité que doivent suivre les conducteurs d’embarcations (1). Les règles de sécurité sont enseignées aux plaisanciers dans le cadre d’une formation de base menant à l’obtention d’un brevet d’opérateur nautique. L’objectif de ces règles est de permettre un partage sécuritaire des différents plans d’eau. Heureusement pour nous, le règlement prévoit des méthodes pour assurer la sécurité des plongeurs : la bouée de plongée et le pavillon Alpha.

La bouée de plongée est un flotteur surmonté d’un pavillon rouge avec une diagonale blanche. Ce drapeau de plongée sert à indiquer les endroits où il y a des plongeurs à l’eau. En voyant une telle bouée, les plaisanciers devraient réduire leur vitesse et ne pas s’approcher de la zone de sécurité de 30 mètres de la bouée. Évidemment, cette zone de sécurité n’existe que si la bouée est utilisée par la palanquée.

Lorsqu’une petite embarcation est utilisée pour la plongée, elle devrait arborer le pavillon Alpha qui est blanc et bleu découpé d’un triangle. Ce pavillon indique que le navire a une capacité de manœuvre restreinte en raison des activités de plongée, et que les plaisanciers doivent se tenir à l’écart et à vitesse réduite.

La bouée de plongée et le pavillon Alpha sont les deux seules méthodes de protection actuellement réglementées et enseignées autant aux plongeurs qu’aux plaisanciers. Ces dispositifs de sécurité reconnus sont ceux utilisés par les Diables des Mers lors des sorties de fin de semaine sur le Memphré. Lors de cette activité, chaque palanquée traîne une bouée équipée d’un dévidoir avec une corde d’une longueur maximale de 30 mètres. Les différentes équipes peuvent donc longer les diverses falaises du lac en toute sécurité, même s’ils s’éloignent du ponton qui les a amenés sur le site de plongée. En surveillant les bouées des diverses équipes, la vigie qui reste en tout temps sur le ponton muni du pavillon Alpha peut avertir les plaisanciers et pêcheurs de s’éloigner s’ils approchent trop près des plongeurs.

Dans le cas d’une plongée de dérive telle que celle pratiquée par les Diables à chaque année près des îles de Boucherville, la bouée de plongée et le pavillon Alpha sont des équipements indispensables puisque la circulation est intense dans le chenal de navigation. Sous la surveillance de la garde côtière et de plusieurs membres bénévoles, les palanquées se laissent dériver dans le courant du fleuve afin d’observer sa riche faune et flore. Les équipes peuvent faire surface en tout temps de façon sécuritaire puisqu’elles sont facilement localisées à l’aide des bouées tout le long du trajet.

LA SAUCISSE DE SÉCURITÉ

Lorsque la plongée est effectuée sur une épave à partir d’une embarcation ancrée, il est inutile de traîner la bouée en autant que l’embarcation soit munie des pavillons rouge/blanc et Alpha. Les plongeurs descendent et remontent par le câble d’ancrage du bateau, et la zone de sécurité délimitée par les pavillons de plongée arborés est suffisante.

Pour plus de sécurité, les plongeurs devraient cependant apporter un sifflet et une « saucisse de sécurité » en cas de séparation du copain ou de l’épave. Ce type d’équipement de sécurité peu dispendieux ($20 à $40) est maintenant très répandu en plongée récréative. La saucisse  est enroulée et attachée sur les anneaux du compensateur ou mis dans les poches. Un filin de 5 mètres est habituellement accroché à la bouée : le plongeur remonte au palier de sécurité puis gonfle la bouée qui se déploie à la surface. Le plongeur devrait attendre avant de faire surface car il pourrait y avoir des embarcations au moment du déploiement de la bouée.

La saucisse est particulièrement intéressante car elle est haute (1 à 2 mètres) et de couleur voyante. Elle facilite le repérage des plongeurs sur les vastes étendues d’eau ou en présence de grosses vagues. Il faut noter que la saucisse ne remplace pas la bouée de plongée flottante : cet équipement ne permet pas le repérage en tout temps des palanquées de plongée. En cas d’urgence, ce type d’équipement ne peut être rapidement déployé avant de faire surface et les risques d’être heurté par une embarcation sont omniprésents.

LE PARACHUTE DE LEVAGE ET LE MOULINET

Le parachute de levage (« lift bag ») et le moulinet de plongée sont des équipements très utilisés en plongée technique et en gain de popularité chez les plongeurs récréatifs. En plongée technique, le parachute d’une capacité de levage de près de 45 kg est habituellement rangé au bas de la plaque dorsale. Lorsque le plongeur en a besoin lors de sa remontée, il l’attache à un moulinet et le déploie selon le modèle en le gonflant à l’aide de l’octopus, de l’air expiré du détendeur principal ou à partir d’un boyau de gonflage. En plus du déploiement du parachute, le moulinet a bien d’autres utilités. Entre autre, une fois le filin accroché à l’épave, il permet aux plongeurs de s’en éloigner ou de la pénétrer sans se perdre.

Bien que le tout semble d’une grande simplicité, la manipulation des parachutes de levage et du moulinet exige une formation spécifique. Lors du déploiement, le parachute de levage ajoute de la flottabilité spontanée au plongeur qui risque de se retrouver à la surface en même temps que le parachute! Le moulinet peut aussi s’emballer ou remonter avec le parachute s’il est mal contrôlé! Ces accessoires indispensables aux « tekkies » sont chers (environ $250 pour un moulinet et un parachute de levage) et plusieurs modèles avec leurs caractéristiques spécifiques sont disponibles : faites vous conseiller et former par des professionnels avant de vous les procurer. Le parachute de levage ne remplace pas la bouée de plongée et ne constitue pas un équipement d’urgence. Lors de l’utilisation planifiée d’un parachute, une zone de sécurité devrait être définie avec les pavillons appropriés arborés sur le bateau.

En résumé, divers équipements et techniques ont été développés pour la sécurité des plongeurs. Parmi ces moyens :

  • Le pavillon Alpha doit être hissé sur l’embarcation de plongée dès son ancrage ou lorsque les plongeurs sont mis à l’eau. Le pavillon devrait être retiré dès que les plongeurs sont sortis de l’eau au départ de l’embarcation.

  • La bouée de plongée doit être utilisée pour signaler la présence des plongeurs sous l’eau. À cet effet, elle doit être traînée lorsque les plongées sont effectuées à partir de la rive et lorsqu’il est prévu de s’éloigner de l’embarcation.

  • La saucisse gonflable devrait être emportée par les plongeurs car elle assure une protection additionnelle en cas de séparation des plongeurs. En plus, elle permet de facilement repérer les plongeurs à la surface sur les grands plans d’eau.

  • Le parachute de levage et le moulinet de sécurité, qui permet entre autres de signaler la position d’un plongeur qui s’apprête à faire surface dans une zone protégée par les autres moyens.

Comme on peut le constater, la bouée de plongée n’est pas un outil archaïque de protection du plongeur : en attendant les systèmes de protection du futur, elle demeure le seul outil disponible qui permet en tout temps de suivre les palanquées à partir de la surface et d’avoir un partage sécuritaire des plans d’eau entre les amoureux de l’eau.

Pour terminer, voici quelques trucs et conseils pour le maniement de la bouée :

  • Dérouler 2 à 3 mètres de corde à la surface pour faciliter l’immersion des plongeurs.

  • Tenir le dévidoir avec la main que vous utilisez le moins en plongée.

  • Pour des raisons de sécurité, ne pas attacher le dévidoir après soi : s’il y a accrochage à la surface par un bateau, vous n’avez qu’à lâcher le tout plutôt que de vous retrouver à la traîne d’un bateau!

  • Tenir le dévidoir et la corde à l’extérieur de la palanquée, vous risquez moins de vous y emmêler.

  • Lors de la plongée, maintenez une très légère tension sur la corde : vous pourrez la dérouler et la rouler d’une seule main par la rotation du poignet. Il est important de reprendre le mou de la corde lors de la remontée.

  • Si pendant la plongée le bras vous «allonge» vers le haut, vérifiez et ajustez votre flottabilité!

  • Si vous emportez une lampe, évitez d’attacher sa dragonne à votre poignet. Attachez plutôt la lampe sur un anneau du compensateur à l’aide d’un crochet ou sur un dérouleur. Si vous devez recourir à vos deux mains, vous ne serez pas encombré par la lampe.

  • S’il y a une situation d’urgence et que vous devez intervenir auprès de votre copain, larguez le dévidoir s’il vous embête! Vous devriez alors vous rapprocher du ballon dès votre retour à la surface.

  • En cas de séparation de la palanquée et pour vos plongées sur de grands plans d’eau, vous devriez toujours apporter une saucisse de sécurité et un sifflet : ces outils faciliteront votre repérage.

Voici quelques sites intéressants pour les internautes :

Guide de sécurité nautique : http://www.ccg-gcc.gc.ca/obs-bsn/sbg-gsn/main_f.htm

Sélection d'un parachute et son déploiement : http://www.gue.com/equipment/feature/liftbag/index.shtml

(1) Le guide de sécurité nautique de la Garde Côtière Canadienne est gratuit et peut être obtenu dans la plupart des marinas ou par téléphone au 1-800-267-6687. 

Bonne plongée !

Pierre Taillefer

 

UTILISATION DU DRAPEAU DE PLONGÉE
SELON
LES PRINCIPALES AGENCES DE CERTIFICATION

ASSOCIATION DES MONITEURS DE LA CMAS DU QUÉBEC
Brevet de Plongée Niveau I - Manuel de l'élève
Section 7.17, page 130
© AMCQ, 1999

Utilité

Les pavillons de plongée indiquent la présence de plongeurs sous l'eau. Ils permettent d'éviter les blessures causées, par l'étrave ou la quille d'un voilier ou d'une planche à voile, par l'hélice d'un moteur ou encore par les hameçons ou le fil d'une canne à pêche à la traîne. Ils préviennent également les collisions avec les skieurs nautiques.

Catégorie et signification

  1. Le pavillon de plongée : il est rouge avec une bande blanche diagonale partant du coin supérieur gauche au coin inférieur droit, il est utilisé en plongée sportive.
    Le pavillon de plongée flottant à la surface indique qu'il y a des plongeurs sous l'eau et tous les conducteurs d'embarcation motorisée ou non sont priés de s'en éloigner d'au moins trente mètres (100 pieds) et de réduire leur vitesse aux abords de cette zone.
  2. Le pavillon alpha: il est bleu et blanc. Dressé uniquement sur une embarcation ancrée ou dans l'impossibilité de s'écarter de la route d'une autre embarcation, il indique que des manoeuvres ou des travaux sous-marins sont en cours et oblige tous les conducteurs d'embarcations motorisées ou non à s'en tenir éloigné d'au moins trente mètres (100 pieds).
  3. Le pavillon OTAN : il est rouge avec une croix de Saint-André blanche. Il indique que des plongeurs sont en exercice.

Aspect légal

  • Les pavillons ont une existence légale.
  • L'application de la réglementation relative au pavillon de plongée (rouge et blanc) relève du règlement sur les bouées privées émis par Transport Canada.
  • Les plongeurs (tuba et bouteille) ont la responsabilité d'identifier le site de plongée avec le pavillon et d'en respecter la signification.
  • Tous les conducteurs d'embarcation à moteur ou non doivent s'en tenir éloignés d'au moins trente mètres.

Manipulation et utilisation

  • Le règlement exige que le pavillon de plongée (rouge et blanc) ait au moins 51cm (20 pouces) de côté.
  • Apportez votre pavillon même lors de plongées tuba; vous êtes peu visible à la surface; traînez la bouée près de vous.
  • Lors des plongées bouteille, pour plus de sécurité, prenez l'habitude de remonter directement sous la bouée du pavillon.
  • Afin que la corde de votre bouée ne vous gène pas, ajustez sa longueur en fonction de la profondeur de la plongée; idéalement, la bouée doit être le plus possible au-dessus de vous. Choisissez une corde qui flotte.

PADI
Manuel de l’Open Water Diver
Section 4, pages 179 à 182
© International PADI , Inc. 1999

Quand vous plongez à partir du rivage, et souvent quand vous plongez à partir de bateau, vous emmenez une bouée de surface. Ce terme de bouée de surface désigne tout engin flottant de petite dimension qu'un plongeur utilise pour se reposer, baliser un site de plongée, porter assistance à un autre plongeur, transporter des accessoires, ou servir de support à un pavillon de plongée. Les matelas pneumatiques, chambres à air, petits radeaux pneumatiques et autres engins flottants sont des exemples de bouées communément utilisés par les plongeurs. Des housses spéciales en toile forte sont utilisées pour transformer de simples chambres à air d'automobile en bouées de surface procurant une flottabilité importante et un emplacement pour déposer des accessoires.

En fonction du site et de la planification de la plongée, la bouée peut être soit ancrée, soit remorquée durant toute la plongée. Dans l'un ou l'autre cas, vous aurez besoin d'un filin en Nylon ou polypropylène d'au moins 15 mètres / 50 pieds de long. Employez une bobine ou un dévidoir pour enrouler la longueur de ligne en excès, afin d'éviter de vous y emmêler. Quand vous remorquez une bouée, ne l'attachez jamais à votre matériel, pour pouvoir simplement lâcher le filin si votre bouée venait à être enchevêtrée dans quelque chose ou accrochée par un bateau.

 

Existe-t-il vraiment un
drapeau de plongée sportiv
e ?

Le drapeau de plongée

Drapeau de plongée et 
surveillance policière au Canada

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  15 mars, 2008