Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

  


PROJET MOLSON

par Tristan Léonard,
rédacteur en chef

Revue LA PLONGÉE
Volume 13, No. 4, Août 1986

 

Le 19 août 1809, les visiteurs du chantier maritime Logan sont témoins du lancement d'un petit navire appartenant à un brasseur du nom de John Molson. C'était l'ACCOMODATION. Cet événement que les journaux de l'époque passèrent sous silence, se révéla pourtant un des tournants marquants de l'histoire du transport au Québec et au Canada. Il marque le passage de la voile à la vapeur, le passage de la dépendance des navires face aux éléments à une indépendance presque totale.

Le prince Philip d'Angleterre écrivait en 1971:
"The transition from sailing ships to power-driven ships was the most profound in thousands of years of maritime history. Nothing quite like that revolution will ever be seen again."

'La majorité des livres d'histoire souligne l'importance historique de ce premier vapeur. Mais si d'aventure un lecteur plus curieux s'avise de demander comment ces vapeurs étaient construits? A-t-on retrouvé leur plan? Ces premiers vapeurs étaient-ils bien différents sur le plan structural des voiliers qu'ils dépassaient? Toutes les tentatives de réponse se heurtent à un mur.

C'est pour répondre à ces interrogations qu'en 1982, le Comité d'histoire et d'archéologie subaquatique du Québec entreprend le PROJET MOLSON. Le projet vise dans un premier temps à retrouver les épaves des navires à vapeur construits pour la "Molson Line". Dans un second temps, certaines de ces épaves sont et seront fouillées archéologiquement de façon à comprendre comment ces premiers vapeurs étaient construits. Enfin, dans un troisième temps, les résultats des fouilles mis en relation avec les données d'ordre historique provenant principalement des archives Molson seront diffusés par le biais de publications, de conférences, d'expositions, etc.

Cette étude de synthèse ne sera pas disponible avant de nombreuses années mais elle permettra, quand elle sera prête, de mieux comprendre et de saisir l'importance du passage à la propulsion mécanique dans les moyens de transport.

Instigateur:
Comité d'Histoire et d'Archéologie subaquatique du Québec, André Lépine et Jean Belisle, responsables.

Institutions de soutien:
Le Musée et la Fondation David M. Stewart, la Fondation de la famille Molson.

Commanditaires:
La Boutique du Plongeur Ltée, Honda Canada, Johnson, Atlas Copco Canada, Castrol Canada, Ultramar Canada, Kodak Canada.

Collaborateurs:
Paul-Emile Tremblay, Dr. Harold E. Edgerton et Peter Mui du M.l.T. Cambridge, U.S.A., M. Chouteau du dépt. génie minéral (géophysique appliquée), école polytechnique et V. Kubat du laboratoire de géochimie analytique, M. Fameiart de l'institut botanique de l'Université de Montréal, le dépt. de l'Histoire de l'Art de l'Université Concordia, l'Institut canadien de conservation, le personnel du parc des îles de Boucherville M.L.C.& P., le personnel de la Fédération Québécoise des Activités Subaquatiques, le personnel du Ministère des Affaires Culturelles.

Équipe de chercheurs:
Lépine André, Belisle Jean, Dufour Bob, Paquin Jean-Yves, Roy Jean-Louis, Théberge Donald, Lacasse Christian, Baker Polydora, Dumoulin Pierre, Corbel Nadine, Belly-Aubin Cécile, Pothier Louise.

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  12 mars, 2006