Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

  


Le centre écoIogique
PORT-AU-SAUMON

Revue LA PLONGÉE
Volume 11, No. 3, Juillet / Août 1984

 

Situé dans la municipalité de Saint-Fidèle, dans le comté de Charlevoix, le centre écologique de Port-au-Saumon reçoit depuis dix ans les plongeurs québécois. Ses rives sur le Saint-Laurent permettent une approche simple et facile. Une équipe spécialement formée pour le centre guide les groupes selon les intérêts manifestés.

Les sites sous-marins regorgent en faune et en flore... Ils permettent des plongées d'exploration, d'observation, d'études comparatives, de photographies ou de stage de formation.

Un groupe (de 5 à 20 plongeurs) qui séjourne pour une fin de semaine au centre, effectue sa première plongée a l'anse de l'Indien. Selon la marée, le vent, la température extérieure, les entrées permises peuvent être variées. L'eau froide et saumâtre demande une courte période d'adaptation pour ceux qui fréquentent nos eaux douces du Québec.

À cet endroit, dans la zone de balancement des marées, les grandes algues brunes (fucus) foisonnent, ensuite viennent les algues rouges. À la profondeur de trente (30) pieds, la visibilité (10 à 20 pieds) permet d'observer un monde de formes, de couleurs multiples, dans un écosystème qui permet toute liberté de mouvement. La lampe de plongée ranime la féerie de couleur qui est déployée par les organismes.

La fête commence, chacun choisit le rythme du déroulement engagé. La forme qui attire l'oeil d'un observateur averti est une colonie de "tubularia" qui croit en bouquet sur un subtrat rocheux. De la classe des hydrozoaires le "tubularia" produit des membres de méduses (gonophores) mais ne sera jamais libéré du polype mère comme les vraies méduses.

L'apparence extérieure ressemble à une fragile fleur au bout d'un long tube qui se balance au gré des courants.

L'anémone de mer (fleur des mers) est un animal marin fixé aux roches du littoral, embranchement des coelantérès, classe des anthozoaires, de forme cylindrique avec une couronne de tentacules disposées en une ou plusieurs rangées autour de la bouche. Cet animal est carnivore. Sa particularité est la faculté qu'il possède de retirer l'eau de son corps pour replier ses membres à l'intérieur d'une enveloppe protectrice au contact d'un organisme extérieur menaçant.

Selon la température de l'eau, la profondeur et le degré de salinité, on peut retrouver plusieurs formes et une infinité de couleurs.

Dans les mollusques le "Buccinum undatum" (Buccin) est le plus souvent rencontré. Sa coquille enroulée protège un pied musclé. À la moindre menace il se replie dans sa maison et obstrue hermétiquement l'ouverture. Vient ensuite le chiton; petit mollusque univalve avec plusieurs plaques superposées. La plus petite taille est de deux (2) à cinq (5) centimètres et la plus grande excède rarement trente (30) centimètres. Son territoire est une zone rocheuse où il broute les algues.

Les oursins de mer (échinodermes) aux tests fragiles tapissent le fond marin. Plusieurs étoiles de mer au grand nombre de bras (de 5 à 13) y sont représentées: l'ophiure "Ophiura albida", l'étoile-soleil "Pycno podia" en sont quelques exemples.

Autour des îles du centre écologique nous pouvons observer des gorgonocéphales "Gorgonocéphalus Caryi". Organisme impressionnant à observer dont la multitude d'embranchements fait penser à de la dentelle.

Le concombre de mer, les pêches de mer, le bélouga, le poisson de roches, le crapaud de mer, la plie et bien d'autres pourraient être énumérés. Le mieux est de venir plonger avec nous à Port-au-Saumon sur les différents sites que nous avons.

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  22 juin, 2009