Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

  


MINI-DOSSIER:
LA PLONGÉE
EN GASPÉSIE

Réalisé par la F.Q.A.S.

Revue LA PLONGÉE
Volume 7, No. 6-7, Juin / Juillet 1980

 

Enfin les vacances! Pour plusieurs de nos lecteurs l'occasion rêvée de se saouler d'air comprimé et de souvenirs de plongée… Pour passer un beau "deux semaines" cet été, pourquoi pas la GASPÉSIE? C'est "chez nous", c'est "tout proche" et surtout c'est "tout beau" !

Nous avons choisi ce mois-ci, à la veille de votre départ, de vous suggérer quatre nouveaux sites de plongée de la péninsule gaspésienne. Vous connaissez déjà Forillon, le Bic, la Pointe au Père, l'Île Bonaventure et le rocher Percé. Pourquoi ne pas jeter un coup d'œil ailleurs ?

 

Une classique:
La Pointe St-Pierre

par Yves Castonguay

La plongée devient de plus en plus populaire au Québec, plus particulièrement en Gaspésie dans des endroits tels que Gaspé, Percé, le parc de Forillon, Chandler, Port-Daniel, etc.

La plongée n'y est cependant pas toujours facile, les sites intéressants nécessitant souvent un bateau. Les sites d'accès par le rivage sont rares essentiellement à cause du relief plutôt accidenté. Lorsque de tels sites sont découverts, ils deviennent rapidement une "Mecque" pour les plongeurs. Un de ceux-ci est situé à Pointe St-Pierre.

Situation géographique:

La Pointe St-Pierre est une avancée rocheuse séparant la Baie de Gaspé de la Malbaie. On peut l'atteindre en empruntant la route 132 à partir de Gaspé pour environ 35 kilomètres en direction de Percé. Située dans la zone municipale de St-Georges de Malbaie, elle était anciennement le site d'un petit havre de pêche abrité dans une anse naturelle délimitée par la Petite Pointe St-Pierre et Pointe St-Pierre même. Pour accéder au site, il faut emprunter un chemin de terre débouchant sur la route 132 et dont l'accès est situé près d'un ancien motel (Motel Bond - maintenant fermé). Ce motel apparaît à la droite de l'automobiliste se dirigeant vers Percé en venant de Gaspé. Arrivé dans les environs, on pourra également distinguer aisément à environ un demi mille au large, l'Île Plate, un îlot rocheux de forme allongée qui est parallèle à la côte.

Le plongeur désirant y séjourner, trouvera tous les renseignements d'ordre maritime qui lui seront nécessaires sur les cartes marine No. D-9-4485 ou la carte 4485.

Hébergement:

Il y a un ou deux campings dans les environs en plus du gîte de Fort Prével pour ceux qui ne craignent pas "bourse délier" mais Pointe St-Pierre même n'offre pas de facilités. Il est toujours possible d'y faire du camping sauvage pour un jour ou deux mais cala n'est pas toujours bien vu par les autochtones. Un peu de chaleur humaine au bon moment arrange cependant parfois bien des choses...

Le site et les conditions de plongée:

Durant la saison de plongée, c'est-à-dire essentiellement de la mi-juin à la mi-août, les vents sont généralement faibles et à dominance ouest. Les marées dans cette région sont relativement faibles et, même durant les marées de "vives eaux" (spring tides), il est rare de rencontrer des amplitudes de plus de 5 pieds.

Comme Pointe St-Pierre est un "port principal" dans le volume "No. 2 des Tables de Marées et Courants du Canada", même les plongeurs peu familiers avec de tels ouvrages, s'y retrouveront facilement La sortie de la baie étant large, il n'y aura pas vraiment de courants dangereux à marée descendante. Il serait néanmoins prudent de ne plonger qu'à marée montante ou durant l'étale précédant la marée montante. Dans la baie même, la profondeur varie entre 0 et environ 25 pieds et il faut sortir de la baie proprement dite pour atteindre une plus grande profondeur.

Au bout du chemin de terre, le plongeur retrouvera une "descente" de ciment en ruines. Elle marque l'accès à l'ancien quai du havre, dont les ruines sont maintenant submergées. L'ancien quai se dirige vers l'intérieur de la baie et non pas vers l'extérieur comme les ruines de ciment semblent l'indiquer.

La température de l'eau ne dépasse jamais 65°F même au mois de juillet et le vêtement isothermique complet est nécessaire.

La mise à l'eau est facile au pied de l'ancienne descente mais notons cependant que celle-ci est en trop mauvais état pour pouvoir y mettre un bateau sur remorque.

Attractions sous-marines:

La visibilité y est généralement d'au moins 20 pieds mais 50 pieds "s'est déjà vu". Le coin le plus intéressant est sans contredit le quai submergé. On y trouvera une abondance d'anémones, de homards, de crabes tourteaux, des plies, des loquettes de mer, des tanches tautogues, des oursins, des concombres et une occasionnelle poule d'eau. On y trouve également plusieurs vieilles ancres, et un réseau de chaînes où on amarrait les bateaux de pêche dans le passé. Le site est très rassurant pour les débutants, propice aux photographes sous-marins. Il est idéal pour la plongée de nuit (un des rares endroits convenable d'ailleurs). Avis aux "chapardeurs de homards:" l'endroit est particulièrement bien surveillé...

Site secondaire: l'île Plate:

Directement au large, on retrouve l'île Plate. Celle-ci porte un feu car sa faible altitude au-dessus des eaux la rend dangereuse pour la navigation côtière. C'est un site plus rude, car elle est presque continuellement fouettée par les vents; elle nécessite de plus l'usage d'un bateau car elle se situe à environ un demi mille de la côte. Ses abords sont peu profonds, soit environ 4 à 30 pieds, et le fond est surtout rocheux et lisse. Les extrémités Ouest et Est sont parcourues par des courants en tout temps. On y retrouve un échantillonnage de la vie sous-marine de la baie et les "chanceux" y rencontreront peut-être le "Vieux Solitaire", un phoque "à tête de cheval" mâle qui y séjourne au mois de juillet depuis trois ou quatre ans. La partie terrestre de l'île est rude et accidentée mais l'amateur de photos y sera "aux oiseaux".

En résumé:

Le site de Pointe St-Pierre est sans contredit un des sites les plus intéressants de la province et je n'hésiterais pas à le qualifier d'être un des classiques de la Plongée au Québec au même titre que les Escoumins sur la Côte Nord, Noyan sur le Richelieu ou le Lac Saccacomie.

Bonnes plongées !

 

Plonger à la Pointe du Phare:
PORT DANIEL: Vu par deux plongeurs

Bien souvent on nous dit: "On va plonger aux Barbades, aux Antilles ou au Mexique, où là au moins. il fait chaud et il y a de la couleur". À tous les gens, je réponds: "Faites de bonnes plongées et prenez beaucoup de soleil". Mais pour nous tous qui restons, ne les envions pas trop car bien souvent, ils partent pour les mers du Sud sans connaître ce qu'ils manquent à quelques heures de route de chez nous.

En effet, tout en faisant le tour de la Gaspésie, des gens de la région m'ont fait découvrir entre autres, un coin tout aussi enchanteur que les lieux les plus idylliques des Mers du Sud.

C'est à Port Daniel, petit port de mer situé dans la Baie des Chaleurs et réputé pour son Festival du Thon à la Fête du Travail, que j'ai découvert un paradis pour plongeurs. Attention, on plonge en mer et les conditions changent rapidement.

L'endroit dont le vous parle, c'est la pointe (sud-ouest) de la Baie de Port Daniel, là où se trouve le phare. Pour se rendre à la pointe, il suffit d'emprunter une route de terre puis une fois rendu, un peu de marche avec l'équipement, quelque 500 mètres, une descente de falaise et on a les deux pieds à l'eau; la plongée vaut bien cas quelques efforts.

À cet endroit, la marée a peu d'influence mais si vous êtes un plongeur novice et qu'il y a quelques vagues, vaut mieux remettre à plus tard. Par contre, si vous connaissez ces conditions et que votre synchronisme est bon entre chaque vague, alors bonne plongée !

Le meilleur temps pour effectuer une plongée dans cette région. c'est à partir du mois d'août. L'eau a eu le temps de se réchauffer (24 - 26°C, sans blague) et la limpidité de l'eau permet d'obtenir 30 à 50 mètres de visibilité horizontale. Le fond marin de la pointe du phare se compose de roches et falaises, d'algues de toutes sortes, de soles et de raies traînant langoureusement au fond, de crabes et bien sûr, des homards qui sont d'une vivacité dangereuse. En se promenant dans ces labyrinthe tapissés d'algues, d'étoiles et de concombres de mer, d'oursins, d'anémones et j'en passe, vous verrez dans les crevasses s'agiter des pinces, des antennes de toutes sortes. Vous me dites, "c'est une histoire de plongeur", mais je vous assure que j'ai vu un homard qui faisait un demi mètre de long et sans compter les pinces...

Cet endroit est un lieu enchanteur qui permettra à tous les plongeurs qui ne peuvent se payer un voyage dans le sud, d'admirer les merveilles de la mer. "C'est vrai ! " Les poissons n'ont peut-être pas les mêmes couleurs éclatantes que leurs confrères antillais mais ils sauront très bien égayer un amateur tout en permettant à un fin connaisseur de les immortaliser sur de la pellicule photographique.

Port Daniel est un endroit qui vaut la peine d'être visité en passant, mais il faut faire attention afin de lui conserver son cachet sauvage et ne pas laisser derrière nous trop de traces. Avis à ceux qui pourraient être tentés de prendre "quelques bonnes pièces de poissons", soyez bien sûrs d'avoir votre permis car les riverains exercent un contrôle surprenant. Ne soyez pas surpris à votre retour de plongée de rencontrer un garde-pêche ou un agent bien assis à vous attendre.

Somme toute soyez un "plongeur de tête" et non d'estomac.

Bonnes plongées et bonnes vacances.

André Martin
N.A.U.l. Z1130
Port Daniel

 

Accessibilité:

Route 132 (route Principale) direction Gaspé. À environ 3 milles du village de Port-Daniel, de la route 132 est, tourner à droite et dirigez-vous vers Chaleur Chalets (motel) puis vers la pointe de la péninsule (phare).

Mise à l'eau pour embarcations: (deux possibilités)

  • En face de Chaleur Chalets, vous pouvez avec plus ou moins de facilité mettre votre embarcation à l'eau puis vous ancrer. Attention à la marée !
  • Sur la route 132 est, à l'intersection qui mène au phare, vous verrez un petit quai utilisé par les pêcheurs locaux. Ce site permet une mise à l'eau plus adéquate.

Site de plongée:

Site 1: Pointe Ouest (phare)

  • Stationnez votre voiture au bout de la route, puis une marche jusqu'à la pointe (sur le cap) - marche ardue de 600 à 1200 pieds.
  • Descente à l'eau plus ou moins pénible car il faut descendre le cap.
    Note: Descendez vos lest, cylindre. détendeur, palmes, masque et tuba au bas de la pente mais loin de l'eau (attention à la marée). Habillez-vous en haut l
  • Entrée à l'eau: gorge, accessibilité facile par temps calme. Attention aux algues sur les roches, elles sont très glissantes!
  • Près de la rive, le courant est presque nul.
  • Si vous utilisez une embarcation, méfiez-vous du courant. Il est fortement recommandé qu'une personne demeure dans l'embarcation pour récupérer vos plongeurs.
  • Vie Marine: Moules, pétoncles, bigorneaux. anémones, crabes. algues, étoiles de mer, sole, oursins, quelques éponges, Bernard l'Hermite.
  • Fond près du Cap: Couloirs; passages entre des immenses roches (attention aux moules, aux parois tranchantes des murs), profondeur de 15 à 40 pieds.
  • En s'éloignant du cap (500 à 1,000 pieds): Fonds plus ou moins plats; formations rocheuses qui semblent pousser du fond de la mer décorées d'anémones.
  • Plus on s'éloigne de la rive, plus le fond devient plat (galet), les anémones plus dispersées mais on y retrouve des pétoncles solitaires ou en petits groupes.

N.B. L'apnée se pratique surtout en longeant les caps de la côte.

Site 2:

Très peu profond (apnée surtout), fond rocheux et sablonneux, parfois petits galets. Algues, bérets basques, petits crabes, bigorneaux.

Attraits:

  • Vue panoramique au cap.
  • Formations géologiques particulières.
  • Randonnée pédestre dans le chemin de bois (longe côte)
  • Découverte d'anses isolées.

Attention: demander la permission aux propriétaires M. et Mme Rod et Alice Hayes au "Chaleur Chalets."

Hébergement:

Chaleur chalets
Port Daniel Point, Québec
1-418-396-5667
(possibilité de camping non aménagé)

Camping et Motel, le long de la route 132.

Maurice Champagne
Directeur technique (FQAS)

 

Une magnifique plongée sur le "Guiam" à Chandler

Les plongeurs qui préparent leur saison de plongée et qui prévoient aller faire une "saucette" en Gaspésie pourront certainement faire une très belle plongée s'ils vont au vieux quai de Chandler.

À environ 1 500 pieds du quai il y a une très belle épave (elle est visible de la surface). C'est un cargo italien nommé Le Guiam (construit en 1957) qui s'est échoué sur l'île Dupuis en 1959. L'épave de 350 pieds de haut et de 50 pieds de large se trouve dans 30 pieds d'eau environ, la visibilité y est excellente et la faune et la flore sont abondantes.

Les amateurs de photographie sous-marine pourront sûrement prendre de belles images.

Bonne plongée !

 

NEWPORT, P.Q.:
Un petit coin des Maritimes au Québec !

Texte de T. Léonard

À mi-chemin entre Percé et Carleton, à peine 20 km de Port-Daniel, au village de Newport n'arrête que peu de touristes. Si ce n'est de quelques beaux coups d'oeil qui surprennent le passant, ou d'un arrêt pour acheter un petit bateau de cèdre, spécialité de la place, vous passeriez sans doute à vive allure.

Plongeurs, arrêtez-vous! Réservez même une semaine de vos vacances à ce coin de Gaspésie où la mer est poissonneuse, profonde, et changeante. Prenez le temps de ralentir et d'écouter la "déboulade" chantante de l'accent local. Plongez, pêchez, visitez, mangez et surtout reposez-vous !

À Newport, pas d'air (il faut aller à Chandler - 16 km) pas de "mange-touristes", pas de tape à l'oeil.

Des Beaux-Sables:

En venant "d'en haut" - du sud - en descendant la dernière grande côte, première plage à votre droite. C'est le camping des Beaux-Sables. Peu annoncé, mais il faut le voir pour le croire. Ambiance familiale, clients gaspésiens surtout, bons services, plage superbe.

La plupart des "sudistes" qui s'y arrêtent pour la nuit, prolongent leur séjour quelques jours. On est un peu tassés mais tout le monde s'y trouve bien.

Une plage de sable fin, rare en Gaspésie, s'étire sur près de 1/2 mille. Mettez-y le masque en juillet et vous plongerez dans un nuage d'un milliard de lançons, vous y trouverez des "dollars" de sable, des crabes, de la plie, des raies épineuses. À chaque pointe, oursins et homards vous attendent. Mais c'est à la nuit tombante ou à l'aurore, que le tout s'anime.

En moins de 10 minutes, 20, 50, 80 pêcheurs à la ligne surgissent du campement et du village. On lance un "Swedish jig" ou une simple "rouge et blanche" dans la troisième vague et v'lan, on sort du maquereau et de la morue "au siau" on en remplit sa glacière le temps de le dire. Jamais vu ça nulle part ailleurs! Imaginez une plongée de nuit! Y trouverez-vous un nuage de morues ?

Si, par malheur, vous rentrez bredouille, demandez qu'on vous explique! Ici, "la mer est à tout le monde", et la plage aussi. Spécialement pour les jeunes enfants! Agrémentez votre menu de pattes de "crabe des Neiges" achetées pour trois fois rien à la Coopérative de l'"Anse aux Gascons", le village voisin. Bouillies dans de l'eau de mer avec du maquereau, c'est un péché d'y mettre du beurre à l'ail.

Des "Pleins et des pointes":

À peu de distance du camping se situent une dizaine de bons sites de plongée. Les îlots de Newport ouest, leurs oiseaux, leurs fonds magnifiques et leur épave. Le "plein à Martial", une plage de galets au fond d'une petite anse rocheuse, style Nouvelle-Écosse, avec ses homards, gonelles, raies, etc. La Pointe Noire et la Pointe à Maquereau surtout accessibles en bateau, à moins d'avoir un véhicule tout terrain, avec leur profondeur et leurs eaux limpides.

En plongeant à Newport, méfiez-vous des courant! Ils ne sont pas violents mais très difficiles à remonter après une plongée fatigante. Plongez à marée basse et à contre-courant. Même au fond d'une anse et surtout en vous dirigeant vers les pointes ou entre les îles, arrêtez-vous de palmer et observez. N'attendez pas d'être épuisés pour faire demi-tour. Appliquez la loi des tiers; un tiers des forces et de l'air pour sortir, un tiers pour revenir, et un tiers "en réserve".

À Newport, la plongée est emballante et parfois profonde. Ne perdez pas la boule. Décidez de votre plongée avant d'entrer dans l'eau. Mieux vaut revenir que d'y rester.

Par mauvais temps, pas de plongée:

Profitez d'une mauvaise journée pour visiter le coin. La Coopérative des Pêcheurs-Unis, la plus grosse en Gaspésie, est à Newport. Le débarquement du poisson, c'est quelque chose à voir.

L'usine de crabe de Gascons est un arrêt important, tant instructif que gastronomique... Achetez vos crabes pour la soirée. Le magasinage à Chandler n'est qu'à 16 km. Une usine de Pâtes et Papiers attend les visiteurs.

Et s'il ne fait vraiment pas beau, poussez jusqu'à Percé (une soixantaine de km) en vous arrêtant à la cafétéria de "l'Anse à Beaufils" dont le menu vous fera regretter de ne l'avoir découvert plus tôt.

Chemin faisant, arrêtez-vous visiter I'école des Pêcheries à Grande-Rivière. Vous en apprendrez sur les poissons rencontrés en plongée.

Comme vous le constatez, ce n'est pas l'action qui manque à Newport et il faut "s'y plonger à plein" pour tout voir en une semaine.

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  22 juin, 2009