Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

  


SOS CONESTOGA !

par Fred Gregory, secrétaire SOS Shipwrecks

Revue LA PLONGÉE
Volume 10, No. 3-4, Mars / Avril, 1983

Un peu à l'ouest de Cardinal (Ontario) repose l'épave incendiée du vapeur Conestoga. Située près de la rive, dans 9 mètres d'eau, l'épave est devenue un site très populaire pour les plongées de certification de plongeurs issus de Kingston, de Montréal ou d'Ottawa. Tout le monde connaît l'existence de ce site, plusieurs centaines de plongeurs passent au peigne fin sa vieille carcasse à chaque année, cependant bien peu connaissent son histoire.

Du fait de sa popularité, de l'absence d'information factuelle sur son histoire et d'un désir de pousser plus avant leur intérêt en conservation marine, un groupe de plongeurs d'Ottawa décidèrent d'entreprendre l'étude de cette épave. C'est ainsi qu'est née l'opération ''SOS Conestoga''.

Au sein de la division outaouaise de SAVE ONTARIO SHIPWRECKS (SOS), leurs objectifs étaient de répertorier et de dresser l'histoire du vaisseau puis de promouvoir la cause de SOS dans la région d'Ottawa.

Une fois parachevé, leur rapport devait consister en une courte description du projet, complétée par un plan détaillé de l'épave doublé d'une grille de localisation des objets les plus intéressants à son bord.

La Conestoga fut construite pour le compte de la compagnie Anchor Line de Cleveland en 1878. Jaugeant 1593 tonnes net, elle mesurait 77 x 11 mètres. Entièrement de bois, on la disait dotée de deux ponts prolongés par des entreponts accrochés aux parois de la coque. Les sabords de changement des cales destinées au fret étaient répartis 3 à 3 de chaque côté.

Les quartiers de l'équipage étaient situés dans les cabines du pont inférieur (pont-abri). La timonerie octogonale (en cage d'oiseau) était située loin à l'avant du pont supérieur.

Le navire était muni d'un grand mât à l'avant, et l'unique cheminée inclinée jaillissait d'un rouf placé tout à fait à l'arrière. La Conestoga se distinguait surtout par sa coque renforcée de l'avant à l'arrière par des arcades qui s'élevaient bien au-dessus du pont-abri. En outre, elle était alimentée au charbon et actionnée par une machine compound conique à deux étages.

La CONESTOGA poursuivit sa carrière au profit de la Anchor Line sur le Lac Michigan jusqu'en 1906, année où elle fut cédée à la Crosby Transportation Company de Milwawkee. En septembre 1919. la Lakeports Navigation Company de Sarnia s'en porta acquéreur pour la somme de $19,000 et on la modifia pour l'adapter aux normes imposées par le Canal Welland. C'est sans doute à cette occasion qu'on rajouta un revêtement d'acier à sa coque.

Le 21 mai 1922, à 2h00 AM, la Conestoga faisant route vers l'aval attendait son éclusage au bief no 27 du ''Old Galop Canal'' situé un peu à l'ouest de Cardinal...

…À cette époque, le transit de nuit vers l'aval était interdit du fait probablement de l'absence d'aides à la navigation. De toute évidence. Un incendie se déclara dans la chambre des machines. En dépit des efforts déployés par ses 22 hommes d'équipage, le sinistre se propagea.

Échappant à tout contrôle, l'incendie fit rage toute la nuit. Le bateau fut abruptement retiré de l'écluse et sombra où il se situe encore de nos jours.

La Conestoga transportait 30,000 boisseaux de blé et sa perte fut évaluée à $200,000 en 1922.

Une bonne partie des céréales fut récupérée au cours de l'été suivant.

De nos jours; la partie conique supérieure de sa chaufferie perce la surface en rappel de son fatal destin.

Le ''projet S.O.S. Conestoga'', mené jusqu'à maintenant par plus de 28 membres, travailla sur l'épave durant tout un été. Une foule de renseignements furent colligés, des esquisses et des plans furent tracés, qui permirent de dévoiler peu à peu son histoire. Plus de 90 plongées, totalisant 70 heures de temps de fond furent investies à cette fin. Malgré un travail difficile, armés de simples cordages, d'ardoises et de rubans à mesurer, tous s'entendent à dire que l'expérience en valait la peine et qu'il était intéressant de faire plus sous l'eau que de ''regarder seulement''. Toutefois. Il reste encore beaucoup à faire.

Tous les membres de ce groupe sont très intéressés au projet et inquiets de la profanation à laquelle sont soumises les épaves ontariennes de la part de plongeurs parfois bien connus.

La Conestoga ne fait pas exception et a dû subir les assauts de 60 ans de récupération et de découpage éhontés. On sait qu'une des pièces les plus prisées d'une épave est l'ancre: celle de la Conestoga était une "Trotsman" d'un modèle particulier.

Il semblerait qu'une ancre de ce type aurait ''franchi'' la frontière vers l'État de New York, ce qui en soit est contraire aux lois canadiennes. Des efforts seront déployés afin de la rapatrier "à bon port" i.e. près de la Conestoga pour le plus grand bénéfice des plongeurs qui la visite et en guise de symbole de nos intentions de protéger notre héritage maritime.

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  04 December, 2005