Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

  


 Au lac Memphrémagog:
LA BELLE ÉPOQUE
des VAPEURS DE LUXE

par Jacques Boisvert,
président de la Société historique du lac Memphrémagog

Revue LA PLONGÉE
Volume X, No. 3-4, Mars / Avril 1983

 

Vers 1850 et pour une durée de plus d'un siècle, notre beau lac Memphrémagog avec ses bateaux-vapeur a servi au transport de marchandises, d'opérations de flottage de bois et pour le grand plaisir des vacanciers.

Plusieurs bateaux ont navigué mais nous en avons eu de plus importants dont 3 de 100 pieds et plus de longueur soit le SS. Mountain Maid (1850-1870), S.S. Lady of the Lake (1867-1917) et S.S. Anthémis (1900-1954).

Je veux m'entretenir avec vous du plus majestueux des trois, le Lady of the Lake. Le promoteur de ce bateau a été Sir Hugh Allan, président de: "The Royal AIIan Mail Line" et reconnu à cette époque comme l'homme le plus riche du Canada. Il a fait construire ce vapeur en métal au chantier naval de Barclay, Kurle et Cie sur la rivière Clyde en Écosse. De là le bateau fut transporté en pièces détachées sur le vapeur St-Georges pour traverser l'Atlantique jusqu'à Portland dans le Maine aux États-Unis. Par la suite il compléta son périple par voie ferrée jusqu'à Sherbrooke et de là par des chevaux jusqu'à Magog. Le bateau a été assemblé et finalement le 28 septembre 1867, dirigé par le capitaine Handsyde, faisait sa première traversée Magog-Newport. La durée du voyage a été de 2 heures 15 minutes et le lendemain pour revenir à Magog, la durée a été de 1 heure 59 minutes.

Le bateau avait 2 roues à aube, deux bouilloires et une longueur de 167 pieds, sa capacité entre 800 à 1200 passagers selon les historiens du temps. Il faisait le trajet Magog-Newport aller-retour 2 fois par jour. J'ai souvent lu dans les journaux de l'époque que le bateau était souvent plein et les gens devaient attendre au 2ième voyage ou bien se trouver un petit bateau de particulier pour se rendre à destination.

Si on considère qu'en 1867, avec les hôtels Memphrémagog à Newport, Mountain House au pied du mont Owl's Head et le Camberton à Georgeville, on pouvait accommoder 1,200 personnes, on peut s'imaginer facilement l'importance du bateau à l'époque. Il était également utilisé pour des excursions au clair de lune avec danse et orchestre. J'ai d'ailleurs interrogé des personnes qui se souviennent de ces moments inoubliables et qui seraient heureuses de revoir un bateau de cette allure sur notre beau lac.

Le bateau était un levier économique d'une grande importance car le lac Memphrémagog appelé à cette époque le "lac Genève du Canada" et "la Petite Suisse". amenait des touristes de toutes les parties des États-Unis surtout de la Nouvelle-Angleterre, New-York et Philadelphie. Les plongeurs ne seront pas étonnés de trouver au fond du lac, des bouteilles venant de tous ces endroits car les gens vers 1870 consommaient beaucoup de tonic opiacé et des remèdes brevetés contenant une forte teneur en alcool. Ces "p'tits boires" et "remontants" étaient largement utilisés à cause d'un prix très bas.

Des troupes d'opéra venaient de Boston et New York au Bay View Park et Mountain House donner des concerts sous la tente et toujours le bateau était le moyen de transport de ces personnes. On raconte souvent que le bateau était si plein, que le capitaine Fogg montait sur le pont supérieur et demandait aux passagers de ne pas se tenir du même côté de peur que l'embarcation ne chavire !

Sir Hugh Allan a fait construire en 1867, pour son usage personnel, un bateau, le "ORMOND" de 86 pieds de long. Aujourd'hui nous n'avons pas encore sur le lac de bateau de cette dimension. Tous les matériaux nécessaires pour sa construction venaient des alentours du lac. Il a été construit à Magog. En 1870. le prince Arthur, fils de la reine Victoria fit une randonnée sur l'Ormond et inscrivit cette excursion dans son journal personnel. Il se dit enchanté de cette expérience.

En 1918, la ville de Newport a utilisé la photo du Lady of the Lake sur ses armoiries. Il s'agit d'un geste très élogieux à l'égard d'un bateau canadien.

Un jour peut-être, aurais-je l'occasion de vous raconter la légende du Lady of the Lake...

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  04 December, 2005