Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

    
Revue La Plongée              


OPÉRATION NETTOYAGE
en vue du sabordage prochain du
NCSM NIPIGON

Samedi et dimanche 20 et 21 avril 2002

Nous avons passé une fin de semaine bien remplie. Nous sommes revenus avec le sentiment d'avoir réalisé quelque chose qui sera longtemps dans nos mémoires.

Le plaisir a été d'arpenter ce gros navire (plus de 100 pieds de long) et de découvrir avec surprise toutes ces pièces jusqu'au fond des cales. Il n'y avait pas beaucoup d'espace perdu dans ce navire. Très intéressant de voir ce que le génie humain peut faire de si ordonné. Je peux mieux relier ces photos, que Richard Larocque a si bien cadré avec sa caméra, et la réalité. Les dortoirs, rangement de classeurs, salles de contrôle, entrepôt de munitions, salles des machines, etc. La plupart des pièces qu'on a vu seront condamnées vu l'étroitesse des lieux. Seules les pièces plus grandes, et dépouillées de leur décor seront explorables sous l'eau.

Il y avait une "belle gang", je ne me rappelle pas de tous les noms. Quelques Diables, Luc Boissonneault l'organisateur, sa conjointe, et un bon groupe de Saint-Hyacinthe (le doc, le goéland, etc), un couple de militaire qui revenait de Bosnie quelques jours plus tôt, le fils de Réjean Roy, Yannick Hervieux, un couple de Saint-Bruno, on était 15 en tout. Quelques Diables et quelques Diables en devenir, ils l'ont promis. On en a déplacé de la ferraille, il en reste encore à déplacer.

Jean-Pierre nous a bien accueilli, un souper dans un restaurant local a servi à dévoiler la belle estampe que Suzanne Duranceau a conçue pour l'occasion. Nous avons été les premiers à marquer nos carnets de plongée signé de la main de Jean-Pierre. Luc avait fait faire des t-shirts pour l'occasion, encore une belle signature de Jean-Pierre sur le tissus. La plupart d'entre nous sommes retournés au bateau dimanche pour faire avancer le dossier nettoyage. Nous avons rapporté quelques souvenirs dans nos têtes et plusieurs ont promis de revenir plus tard cet été. Nous avons tous laissé notre signature sur un mur extérieur.

Pour notre part, nous avons rapporté quelques posters du Nipigon que je compte bien afficher au bassin du stade. Nous avons laissé un poster au vendeur de crème glacé de Cacouna (à l'intersection de la 20 et de la 132 à l'est de Rivière du Loup, à coté du Pétro-Canada). Arrêtez voir ce sympathique crémier, quand vous passerez par là. Il fait sa propre crème glacée selon une recette italienne qu'il est allé maîtriser lui-même en Italie. Des touristes de tous les coins de la planète arrêtent chez lui, j'ai pensé qu'un poster pourrait aider la cause de Jean-Pierre. Si vous arrêtez le voir, dites-lui que vous êtes plongeurs aussi.

Ne croyez pas qu'on a tout fait ce week-end, il y en a pour tous à faire. Jean-Pierre sera très heureux de vous voir là-bas. Apportez vos vieux vêtements, quelques outils, des perceuses à pile. Des souliers et un chapeau de sécurité et des bouchons sont une option si vous en avez. C'est un peu salissant et très motivant, personne ne s'est blessé sauf quelques rares prunes sur la tête.

Pour ma part, je compte bien y retourner cet été, Richard Larocque m'a bien parlé de plongée et m'a fait découvrir un restaurant où les pétoncles semblent avoir été cuites au paradis.

Les photos vont venir sûrement bientôt, il avait pas moins de 7 caméras pour la photo de groupe sur la plate-forme de l'hélicoptère!  Après le passage de tous cette année, on aura un gigantesque album photo qu'on complétera avec des photos sous-marines.

Le bateau n'est pas encore sous l'eau, il y a encore beaucoup à faire d'ici là. Tout soutient de votre part sera apprécié et fera avancer le projet. Jean-Pierre a besoin de vous, allez y, vous n'aurez pas de regrets.

À quand le prochain groupe ?

Jean Rondeau

 

Ce fut en effet une excellente fin de semaine ! Et comme je n'avais pas vraiment rien à vendre ou à acheter (bien que je serais allé plus pour le coté "social") j'étais absent du Grand Bazar des Diables pour participer à cette autre activité pour la même bonne cause.

Ce fut très plaisant comme a dit Jean de faire le tour des dédales de l'intérieur du Nipigon (qui mesure en fait 366 pieds de long), beaucoup d'endroit que peu de gens verront sauf ceux qui auront participé au nettoyage (avis aux intéressés ... il en reste de la job avant de le couler). Des marins ont écrit des mots sur différentes pièces dans la salle des machines pour exprimer leur attachement au navire qui fut retiré du service en 1998, c'était comme si on sentait encore leur présence. Pour revenir au nettoyage, le recycleur en enlève plus à chaque semaine, bientôt ce dont on aura besoin ce sera beaucoup de balais et des pelles carrées pour tout ramasser les restants, mais en fait toute l'aide possible est très appréciée de Jean-Pierre et il vous en sera très reconnaissant.

Pensez-y, vous pouvez le voir le Nipigon aujourd'hui au-dessus de l'eau. Cela vous permettra de mieux apprécier vos plongées lorsqu'il sera sous l'eau !

Encore merci à Luc pour l'organisation et à tout le groupe qui était là, c'était justement du bien bon monde, parfait pour devenir des Diables ... voici la photo de groupe de dimanche (à laquelle il manque 2 personnes qui étaient là samedi).

Yannick Hervieux

 

Un mot sur notre week-end passé sur le Nipigon et de l'évolution des travaux. Nous avons été accueillis à Rimouski par une superbe aurore boréale dansant au-dessus de la mer et qui semblait nous saluer. Ce fût une introduction fidèle, car nous avons rencontrer des gens souriants et accueillants pendant tout notre séjour.

Nous sommes descendus aux "chic" résidences du Cégep de Rimouski, le Holiday Inn étudiant de la région, chambres peu dispendieuses, douches très propres et eau chaude à volonté, c'est tout ce que nous avions besoin pour accomplir notre mission. J'ai vite fais d'empiler quelques bières dans le réfrigérateur de ma chambre, question de souhaiter la bienvenue à tous. Vers les onze heures, un peu de vacarme au bout du corridor, un bruit qui s'approche, et voilà Yannick et Jean qui se pointent dans la porte de la chambre.... Ils sont venus renforcer les rangs des Diables et sauver la face avec Daniel Latulippe et moi même. Ouff !!!!

Samedi, après un copieux déjeuner, la journée commence par une visite du bateau, avec comme guide, le sympathique Dave. Vers 10 heures, les tâches nous sont assignées. Il faut bouger pour nous réchauffer. Aussitôt la dynamique s'installe... et c'est parti !!

Le démantèlement va à un train d'enfer, tout le monde bouge si vite, les morceaux sortent à la filée et la pièce se vide en peu de temps, wow !! En deux jours, nous avons vider 5 chambres de leurs meubles ainsi qu'une pièce qui servait de rangement aux pièces de rechanges (mécanique). Un gros ménage a été fait dans la salle des décisions, etc., etc.

Samedi soir avait été choisi pour se récompenser un peu; tous se sont rencontrés à la Cage au Sport pour le souper et la remise des "goodies": T-shirt du Nipigon avec mention de participation (seulement 12 du genre), puis le premier à faire estampiller son carnet par Jean-Pierre Bouillon fut Daniel Latulippe (têteux, têteux), le tout orthographié par Jean-Pierre, une plaque de la R.E.A.Q. nous a également été remise. Dimanche, l'ambiance était à son meilleur, nous étions devenu une vrai équipe... La visite de Jean-Pierre sur le bateau nous confirme qu'on a fait un excellent travail. Le tout s'est terminé par une visite du hangar à hélicoptère, une photo de groupe avec des hourras! hourras! et le passage au fameux mur des signatures.

Et c'est la fin de notre accomplissement.... Des conversations colorées, des poignées de mains chaleureuses et des bénévoles fiers et contents, c'est ce que j'ai vu. Le Nipigon, ce mastodonte de 330 pieds de long, nous aura marqués à jamais... et que de beaux souvenirs nous aurons en le plongeant !!! Merci à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à cette belle activité.

L'événement a été si populaire que plusieurs ont manifesté le désir d'y retourner. Comme le projet me tient à coeur , j'ai décider d'offrir la possibilité aux absents du 20 et 21 avril dernier de participer à nouveau à cette fierté... Il reste encore beaucoup de travail à faire et il y en a pour tous les goûts, même pas besoin d'être plongeur ou adulte. Donc, les 4 et 5 mai prochain, on repart pour Rimouski avec la même recette...

Luc Boissonneault

 

"Merci à Luc Boissonneault et au groupe de bénévoles qui l'accompagnait pour une fin de semaine pour le démantèlement du Mess No 8 sur le Nipigon. 

Aussi je remercie madame Duranceau pour la magnifique étampe du Nipigon. J'ai inauguré l'étampe en fin de semaine sur les log book des bénévoles. Maintenant j'ai bien hâte de le faire pour des plongées."

Jean-Pierre Bouillon
président RAEQ

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  04 December, 2005