Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

    
Revue La Plongée              


VOYAGE DE RÊVE À CUBA

Texte et photographie de Guy Élie

Île de la Jeunesse, Cuba
19 au 26 janvier 2002

Ce samedi à trois heures de l'après-midi, trois Diables se retrouvent à l'aéroport de Dorval: Guy Élie, Yann Patry et Marc Muresan sont prêts pour le grand départ. Quelques 25 heures plus tard, nous voila rendu à l'hôtel El Colony de l'Île de la Jeunesse à Cuba. Ce n'est pas les distances, ni un pépin (dont je vous ferai grâce) d'un voyage qui ne se veut pas facile qui viendront à bout de trois plongeurs décidés. L'hôtel est pourri, il ressemble plus à l'abandon qu'à une étoile et demi. L'étoile ne brille pas fort. Le souper est de style buffet, pas très gros mais simple et honnête. C'est d'ailleurs le seul buffet qu'on verra pour souper. Dans ce forfait avec trois repas inclus par jour, je n'avais pas deviné qu'on aurait même pas un verre d'eau avec ça ! Mais enfin..., cela nous en prend plus que ça pour nous décourager. On se remonte le moral en se disant que demain la première plongée nous fera tout oublier ça. Nous ne sommes que 26 clients à l'hôtel, que des plongeurs. Vu l'achalandage, Marc et Yann décident de faire chambre à part moyennant un petit supplément: 3 diables, 3 chambres.

Lundi matin après le petit déjeuner , suite au briefing de notre maître de plongée qui nous est attribué pour la semaine et à la validation de notre expérience selon le niveau affiché sur notre carte de certification, nous partons en bateau (très confortable) pour se rendre sur le site de plongée; un trajet d'environ une heure. Plongée pépère d'acclimatation prévue. À 10h48, c'est l'immersion. Dès les premiers pieds, le fond nous apparaît, clair et limpide. On descend vers les 50 - 60 pieds pour découvrir la flore majestueuse, riche de Gorgogne, de multiples coraux et de toutes les autres espèces marines dont je ne connais pas les noms. Côté poissons, on se croirait dans un aquarium. Ils ne sont pas énormes, mais ils sont très nombreux à vivre là. Notre petite palanquée se met en route à la suite de notre maître de plongée. On survole de petits canyons pour y plonger carrément dedans. Oups !!! Surprise, notre maître de plongée nous interpelle à grands gestes de le rejoindre. Dans un canyon qui plonge vers le fond, des "Tarpon fish" de 5 à 6 pieds occupent cette place. Une dizaine, ou une douzaine, je n'ai pas assez d'yeux pour tout voir. On ressort après 42 minutes, maximale de 76', moyenne de 46', température de l'eau de 79°F et visibilité de 50' à 75'. Il fait un gros soleil.

Au centre de ces 56 sites de plongées, au bout d'un très long quai, un restaurant sur pilotis nous accueille à chaque midi. Deuxième départ prévu pour 2 heures PM. À 14h12, c'est l'immersion dans un site encore moins profond. Encore dans un aquarium qui semble trop petite pour tous ces poissons. Une très grosse langouste nous ouvre l'appétit. On ressort après 55 minutes, maximale de 39', moyenne de 30', température de l'eau de 81°F, visibilité de 75' à 100'. Il fait encore un gros soleil. Retour à l'hôtel vers 17h00.

Mardi matin, même scénario de prévu, on m'a même prêté un des trois seuls cylindres de 95 pi. cu. pour faire la plongée profonde. Descente dans les canyons jusqu'au bord du tombant. Des rivières de petits poissons bleus arpentent le bord du tombant dans un ballet qui ne finit plus. On ressort après 46 minutes, maximale de 107', moyenne de 60', température de l'eau de 81°F et visibilité de 50' à 75'. Il fait toujours un gros soleil. Deuxième départ à 13h12: visite de l'épave d'un cargo utilisé par l'armée cubaine comme cible d'entraînement. Plein de pénétration facile à faire, plein de poissons à dénicher, des Barracudas entourent le site, nous sommes pris. Un amoncellement de tôle et de débris de bateau pas facile à identifier couvre une surface plus grande que ce que nous ne pouvons visiter. On ressort après 56 minutes, maximale de 22', moyenne de 17', température de l'eau de 81°F et visibilité de 50' à 75'. Le soleil est toujours présent.

Sur le bateau, après une proposition secrète de notre maître de plongée, nous acceptons un Diabolique dîner de Langouste contre $10.00 US. Le bateau se dirige vers la barque de deux pêcheurs qui échangent les langoustes contre quelques bières. Ancré au large, on se délecte de ces petites bêtes bien succulentes et cuites juste à point. La plongée de nuit prévue pour ce soir est reportée au lendemain.

Le mercredi matin, nous avons un plan de plongée des plus intéressant. Visite prévu d'un tunnel. On s'immerge , le fond est à 50', 60'. On est près du tombant. En moins de 2, notre maître de plongée est rendu au dessus d'un trou où nous devinons l'entrée du tunnel. Descente verticale l'un au dessus de l'autre pour atteindre un bout à la verticale. Diamètre de ± 6' à 8', c'est-à-dire la largeur de deux plongeurs tout au plus. Enfin une lumière apparaît au bout du tunnel. Je suis plutôt pressé d'en sortir, la narcose n'est pas mon fort. On s'agglutine autour de 140' le long du tombant. Le groupe se reforme et on continu en remontant. Mon ordinateur de plongée est près de la limite permise par les tables. Notre maître de plongée en est très conscient et à mesure qu'on le suit, on regagne du temps. Celui-ci connaît drôlement son parcours. On ressort après 50 minutes, maximale de 139', moyenne de 49', température de l'eau de 81°F et visibilité de 50' à 75'. Le soleil est toujours présent.

Nous effectuons une deuxième plongée de 60 minutes en après-midi..

La plongée de nuit débute à 19h05 et regroupe évidemment la palanquée de nos trois Diables, deux américains, notre maître de plongée ainsi qu'un maître de plongée photographe pour fermer. J'ai pu apprécier la luminosité de ma lampe HID, éclairant facilement 50' à 75' en avant ou vers le haut des canyons. Surprise, un gros mérou de 5' ou 6' de long est «stationné» dans un petit coin: très impressionnant ! C'est le plus gros poissons que nous ayons rencontré durant notre semaine. Langouste, crabe, pieuvre, perroquet et ange étaient au rendez-vous... 43 minutes, maximale de 57', moyenne de 38', température de l'eau de 79°F, visibilité de 50' à 75' dépendant de l'éclairage. Pas de soleil à la sortie.

Jeudi matin, nous planifions de visiter plusieurs tunnels. Maximale prévue de 120'. Inconfortable avec ça, je les attendrai autour de 100', j'en profiterai pour faire de la photos. 45 minutes, maximale de 119', moyenne de 58', température de l'eau de 79°F, visibilité de 75' à 100'. Marc et Yann ont dépassé leur maximale à vie, autour de 150', 160', tout heureux qu'ils étaient (toujours dans les limites permises de non-déco). Deuxième plongée à 14h13. En arrivant par le dessus d'un canyon, une raie pastenague est bien camouflée sur le fond de sable, clic photos, détour et positionnement à 5' en avant d'elle, reclic et photos, elle tourne sur place et décolle rapidement, rereclic et rephotos. Wow, il y en a d'autres, 4 ou 5, le bonheur total. 48 minutes, maximale de 90', moyenne de 46', température de l'eau de 81°F, visibilité de 75' à 100'.

Dernière journée. Toujours des tunnels de prévu. 48 minutes, maximale de 90', moyenne de 46', température de l'eau de 81°F, visibilité de 75' à 100'. Toujours du soleil.

Dernière plongée du voyage à 14h38, on se promène tranquillement de canyon en canyon, dans de petites vallées de sable et de patates de corail. La plongée tire à sa fin après 52 minutes et c'est difficile de retirer mon visage de l'eau, mes yeux ne veulent plus en finir de regarder ces paysages qui seront imprimer dans ma mémoire pour la vie. Un requin nourrice nous à retenu quelque moment et Marc s'est même permis d'y toucher, j'oubliais aussi la tortue et j'en oubli encore d'autres. Un voyage merveilleux avec de très bons compagnons sur un site encore vierge.

Merci à Marc et Yann qui m'ont permis de réaliser ce rêve.

Guy Élie

Voici d'autres bons moments de notre voyage !!!


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  04 December, 2005