Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

     


 

Le CA aux enfers..!

LE DÉBUT D'UNE
CONCERTATION PROVINCIALE

Journal LA PLONGÉE, février - mars 1980

par Jacqueline Rivet et Tristan Léonard

Il arrive souvent qu'un club membre d'un organisme de regroupement ou que le conseil d'administration de ce même organisme éprouvent le besoin de s'informer, de remettre en question leur participation, leur perception l'un de l'autre. Que faire dans un tel cas ? Passer la situation sous silence ? Se taire et accumuler frustrations et incompréhensions?

C'est justement le contraire qui s'est passé au cours du mois dernier. Prenant les devants sur l'opération "RÉGIONALISATION" rattachée à l'AGA 80, Bernard Régimbeau, président du club LES DIABLES DES MERS INC., invitait des membres du CA de la FQAS à une réunion avec les membres de son club qui vivaient justement cette prise de conscience et qui se situaient mal à l'intérieur d'une FÉDÉRATION dont ils comprenaient peu le fonctionnement.

UNE RÉUNION ANlMÉE

C'est avec beaucoup d'agrément que Jacqueline Rivet et Tristan Léonard, membres du CA-FQAS ont assisté à cette réunion le 23 janvier dernier.

Cette rencontre amicale fut très enrichissante pour les deux parties. D'une part, les représentants de la FQAS ont pu informer les plongeurs des rôles joués et des services offerts par la Corporation. On y expliqua les tâches du personnel permanent et bénévole. On informa l'assistance des programmes en cours de réalisation à la FQAS et des perspectives pour les années à venir. On apporta des éclaircissements sur les objectifs des programmes, sur leur orientation, sur le "membership", l'assemblée générale annuelle (AGA). On fit un exposé sur les sources de financement et le budget de la Fédération. Le rôle du médium du journal "LA PLONGÉE" fut également étudié.

D'autre part, les plongeurs ont fait connaître leurs besoins. En règle générale, on manifesta beaucoup d'intérêt à ce que la FÉDÉRATION "représente" différents dossiers auprès des personnes responsables.

DES DOSSIERS À DÉBATTRE

On demanda de faire des représentations auprès des assureurs afin d'éviter que les pratiquants ne subissent des hausses de prime et tenter d'obtenir des tarifs préférentiels pour les plongeurs et les clubs.

Il fallait, de leur opinion, faire pression auprès des organismes qui, de près ou de loin, peuvent publiciser le drapeau de plongée et sa signification.

Auprès des municipalités et des responsables de piscine, il importerait de faciliter l'obtention de quelques périodes de piscine réservées aux pratiques libres de plongée.

On devrait pousser l'information adressée aux médecins (Collège) en regard de l'importance d'un examen médical adéquat pour le plongeur et réaliser (imprimer) une formule-type d'examen médical complet.

DES NOUVEAUTÉS

Les Diables demandèrent que nous prenions les mesures nécessaires pour :

  • Compléter la liste des films ayant un intérêt pour les plongeurs (i.e. formation d'un comité de recherche sur la "filmographie" pertinente à la plongée - un groupe des DIABLES semble déjà désireux de mener le bal);
  • Rencontrer et mieux informer les nouveaux clubs au moment de leur adhésion à la FQAS.
  • Améliorer le système d'adressage et d'envoi du journal.

UNE EXPÉRIENCE À REVIVRE

À la sortie de la réunion; tous les participants étaient d'avis que de tels échanges s'imposent périodiquement. Le sentiment d'encouragement et d'optimisme qui se dégagea de cette soirée fut des plus appréciés de part et d'autre.


18 mai 1980

À l'aube d'une nouvelle saison estivale, les administrateurs convoquent leurs membres afin de leur proposer un nouveau calendrier d'activités pour satisfaire le plus capricieux des plongeurs. Le club maintient son membership avec quelques 37 membres inscrits.

NOUVEAUX MEMBRES FQAS

Lors de l'AGA 80, de nombreux organismes furent acceptés par l'assemblée des membres votants. Viennent donc se rajouter à la FQAS:

Le club "Les Diables des Mers" membre officieux depuis l'automne 1979.
L'Odyssée sous-marine, boutique de plongés de St-Hyacinthe.
Les Vêtements Nordiques du Québec Inc., spécialistes en habits de plongée de CAP-ROUGE.
Nautilus Sports Inc., boutique du Québec.
La Sub Aqua Tech. boutique de St-Hubert.
Aqua Marine BB, spécialistes en travaux etc. du CAP de la Madeleine.
Le Collège Professionnel des Activités Subaquatiques, école de Montréal.
Le Centre Écologique Port-au-Saumon de St-Fidèle.
Le Centre de Plongée Nepteau Inc. de Danville.
L'Hydrosphère, Association de Plongeurs Québécois, de Montréal.
La Voie Maritime du St-Laurent, organisme réputé Canada-USA.

À tous ces nouveaux membres, la plus cordiale bienvenue et une invitation à nous envoyer une description de leurs activités pour publication future.

La Rédaction.

Revue LA PLONGÉE, juin - juillet 1980

Voici le calendrier d'activités d'hiver
1980-81 des DIABLES :

Tous les samedis soir à la piscine de St-Lambert, il va y avoir pratique libre de plongée sous-marine de 21h00 à 22h30, au 325 rue I'Espérance.

Activités piscine :

  • hockey sous-marin
  • ballon-ventouse
  • souque à la corde
  • scuba sous-surveillance d'un moniteur sur demande.
  • plongée au bassin olympique.

Bienvenue à tous.

HOCKEY SOUS-MARIN:

Le Club les Diables des Mers, vend maintenant divers articles de hockey sous-marin et en sont les uniques manufacturiers :

  • hockey sous-marin en plastique
  • rondelle de hockey S.M. (bronze 2 lbs)
  • douzaine de hockey S.M. sans rondelle
  • douzaine de hockey sous-marins, avec rondelle.

Un délai de plus de 4 semaines est exigé pour la livraison et la production annuelle de 1980-81 est limitée à 16 douz. Toute personne ou organisme intéressé à se procurer un des articles ci-haut mentionnés sont priés de communiquer avec le président, M. B. Régimbeau 651-5887 ou écrire directement au club :

Les Diables des Mers,
3455 Richelieu,
Longueuil, J4L 3P8

Revue LA PLONGÉE, octobre 1980

30 novembre 1980

Une autre saison qui se termine pour céder la place à l'hiver rigoureux, mais avant, les membres se retrouvent encore une fois à l'assemblée générale pour veiller à la nomination d'un nouveau conseil d'administration. Plusieurs de nos pères fondateurs, cèdent alors leur place, après, il faut le mentionner, avoir accompli de l'excellent travail. Bernard Régimbeau conservera toutefois ses privilèges de président étant reporté au pouvoir par les membres. Il en ira de même pour Claude Duval. De nouvelles recrues, supportées par l'ensemble des membres, acceptent de se joindre à ces deux "patriarches" de la première heure, pour poursuivre l'oeuvre amorcée et conduire la destinée du club.

Entre alors en scène Benoit Turner, Michel Mavrikakis, Diane Coallier, Céline Gauthier, Louise Bélanger et Jean-Yves Caron. La tradition, qui veut que les plus méritants soient en nomination pour le titre du "meilleur Diable", met en lice cette année, des gens comme Diane Coallier, Christian Lacasse, Dick Wilbur, Francine Laliberté et Jean-Marie Mercier.

L’histoire cependant, (les comptes rendus du club) n'indique pas malheureusement qui fût le meilleur Diable pour cet été de 1980 !

Un bon conseil d’administration, une saine gestion (on ne pratiquait pas encore à l'époque le "downsizing"), amènent dans les coffres la rondelette somme de 1,350 $.

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  26 mars, 2006