Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

    
Revue La Plongée              


Dernière plongée de l'année

Samedi le 28 décembre 2002

texte et photos numériques : Daniel Péloquin

Les Participants

   Pierre Taillefer
   Daniel Péloquin
   Joe Bush
   Paul Crépeau
   Serge A. Boudreau
Stéphane Larivière
Marc-André Labrosse
José Bélanger
Marcel Jacques
Claude Paquet

 

Ils étaient dix braves plongeurs à se présenter à Georgeville à 13h00 le samedi 28 décembre pour faire une dernière trempette de l'année, dans une eau à 35°F. Au menu, la falaise accessible à partir du quai.

Je sais que personne ne va me croire, mais du néoprène gelé, ça rapetisse, je le jure! Et ça n'a rien à voir avec les excès du temps des Fêtes (enfin, pas juste ça...). Après s'être battu avec mon dry qu'on a fini par zipper avec moi dedans, mon copain Pierre Taillefer et moi avons dû utiliser le système copain-copain pour mettre les plombs de cheville... Un peu gênant...


Je suis venu, j'ai vu...


Louise et Joe

Finalement, après quelques discussions sur les mérites mais surtout les risques d'utiliser des palmes fendues dans des eaux si froides, Pierre et moi nous sommes mis à l'eau.

Visibilité de 15 pieds environ, cap sur la falaise, que nous avons descendu jusqu'à 80 pieds. À cette profondeur, la lumière était pour le moins tamisée. Nous avons observé quelques poissons, surtout des petites perchaudes qui se nichaient dans les fissures de la falaise et semblaient dormir là, en train de cuver leur vin en cette période du temps des Fêtes, semble-t-il.


Quai de Georgeville


Toujours pas de glace à cette période

À cette profondeur, les mitaines compressées n'offrent plus beaucoup de protection, ça fait que c'était pas ben chaud pour les mains, mettons. Retour à la surface après une quarantaine de minutes divines à faire cette activité qui nous est si chère (pas juste financièrement, je veux dire). Petit problème: avec les mains gelées, pas facile de défaire les sangles des palmes (fendues ou pas, c'est le même problème). Mais ça c'est rien à comparer avec le fun que j'ai eu à tenter de défaire la sangle sous-cutale (dans le nom de la sangle, vous allez trouver l'endroit où elle est située...) de la veste techno de Pierre. Disons simplement qu'avec le temps que ça m'a pris, quelqu'un aurait eu amplement le temps de prendre des photos très compromettantes, pendant que j'étais à genoux devant Pierre à essayer de défaire sa !"/$&?%&() de sangle avec les mains gelées et le fou-rire.


Pierre, Serge et son carnet de plongée


Serge à la sortie de l'eau


Retour au quai... très satisfait !


On la prends-tu la photo... ?

Je vous souhaite à tous une très bonne année 2003, 
avec en premier lieu la santé, et ensuite beaucoup de bulles.

Daniel Péloquin

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  04 December, 2005