Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

  


LE GRAND CORÉGONE
(Coregonus clupeaformis)

par Roxanne "Roxy" Lamoureux

Revue LA PLONGÉE, Volume IX, No. 6, Juin 1982

 

Le Grand Corégone est aussi appelé Poisson Blanc ou Corégone de lac. La première fois que j'ai aperçu ce poisson, je n'ai pu l'identifier. C'était lors d'une plongée au crépuscule au beau milieu de l'été. Je suis restée à l'eau longtemps pour tenter de l'approcher et de noter ses principales caractéristiques, mais vu son caractère très craintif, il s'éloignait au moindre mouvement de ma part. Finalement le seul moyen de l'observer est de rester immobile à la surface et de l'étudier d'en haut. Au nombre de quinze environ, ils étaient affairés à fouiller le fond de leur bouche minuscule à la recherche de leur menu principal composé de larves d'insectes, de plancton, de mollusques et de crustacées.

Ce poisson malgré sa taille respectable (long. max. 28.9 po. poids 26 lbs) est né victime. Il est un peu ce qu'est le lièvre chez les mammifères. Sa chair délicate est très appréciée et on pratique même l'élevage du corégone sur une très haute échelle en Ontario. Les Indiens le considèrent comme un poisson très précieux puisqu'en faisant bouillir 5 ou 6 de ces Atti-Ka-Mec (nom indien Cri), ils peuvent en récolter plusieurs cuillerées de graisse ou d'huile à usage multiple.

Pour combler les vides sans cesse creusés dans les rangs par ses nombreux ennemis, la femelle corégone est très fertile. Elle peut pondre environ 12,000 oeufs pour chaque livre de son poids. Les péripéties de cette fabuleuse ponte se déroulent dans les ténèbres, d'octobre à décembre. Ces noces sont célébrées dans un grand tapage nocturne causé par les claques retentissantes que les mâles donnent à la surface de l'eau avec leur caudale. Ce dernier a beaucoup à faire durant cette nuit. En plus de fournir la laitance pour toute cette ponte (parfois jusqu'à 60,000 oeufs), il doit éloigner les autres mâles rôdeurs ainsi que les mangeurs d'oeufs qui guettent leur chance pour gober ce caviar. En parlant de caviar, les œufs du corégone sont aussi vendus sur le marché sous cette appellation.

Les petits poissons blancs naîtront au printemps suivant. Très voraces dès leur naissance, ils s'empresseront de s'engraisser en eau basse pour ensuite rejoindre leurs parents dans les froids ténèbres du fond des lacs qu'ils affectionnent. Ce passage difficile de la surface au fond ne se fait pas sans dommage dans les rangs, car c'est ce moment que guettent les touladis, les lottes et autres carnivores pour se repaître de cette manne venue d'en haut. Il est facile de comprendre pourquoi les femelles sont si fécondes. Si ce poisson déjoue ces embuscades, il peut atteindre l'âge respectable de 28 ans.

Finalement le poisson blanc, malgré les nombreuses embûches qui le guettent tout au cours de sa vie, n'est pas prêt de diminuer en nombre. Même si le corégone semble proliférer au fond des lacs, il restera assez difficile pour le plongeur de le rencontrer, à moins d'être vraiment patient et d'aimer les plongées en apnée à la tombée de la nuit. Il est peureux oui, mais mettez-vous à sa place, il a autant à craindre des filets de pêcheurs que des ses cousins; alors que feriez-vous: on se tient en "gang" et on fuit à la moindre alerte.

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  04 December, 2005