Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

  


MARQUE D'AFFECTION DOULOUREUSE

par Roxanne "Roxy" Lamoureux

Revue LA PLONGÉE, Volume 17, No. 6, Décembre 1990

 

Ce mois-ci Habitants de nos eaux sera un peu spécial comme c'est le cas pour plusieurs articles de la revue du temps des Fêtes. N'ayant pas de photos à l'appui pour mes articles, j'ai donc décidé de vous compter une anecdote survenue lors d'une plongée.

Un beau matin de septembre je décide de faire de la photo sous-marine au quai de Grande Grave, dans le parc Forillon près de Gaspé. Le quai est un des sites préférés des plongeurs à cause de sa proximité du rivage et de la diversité de sa faune et de sa flore. Le film de ma caméra épuisé, je sors de l'eau recharge la caméra change de bouteille et me voilà repartie pour le bout du quai à 10 mètres de profondeur. Ne trouvant rien de particulier à photographier, je décide donc de m'attarder encore une fois sur les tanches tautogues aussi appelées achigan de mer à cause de leur ressemblance avec leur cousin d'eau douce (voir LA PLONGÉE, Vol.14, No.5). Autour du quai, ce poisson a vite associé "plongeur et lunch facile". Il suffit tout simplement de couper un oursin en deux et les voilà qui surgissent de partout. Je dépose donc le repas convoité sur une roche et essaie de prendre une photo rapprochée de ce magnifique poisson aux reflets bleutés. En plus d'être voraces, ils sont curieux. Il est donc fréquent de les voir se mirer dans le verre du masque. C'est ce que ce petit spécimen de 12 cm a décidé de faire après avoir dégusté son oursin.

Trouvant son comportement comique, je l'ai laissé faire. Puis après avoir partiellement disparu de mon champs de vision, mais toujours près de mon masque, je le vois se cambrer et foncer... sur ma lèvre! Eh oui! Il m'a embrassé si fort qu'il est parti avec le morceau ! L'effet de surprise estompé, je réalise que la morsure est sérieuse; un goût de sang dans la bouche et un nuage noir devant mon masque me forcent à faire le point et à sortir de l'eau.

Vous auriez dû voir l'expression du plongeur qui s'apprêtait à descendre dans l'eau lorsque je suis apparue sur le rivage, la lèvre en sang. Il était presque prêt à changer d'idée lorsque je lui ai dit que je venais d'être attaquée par un poisson... La blessure a pris plusieurs minutes avant d'arrêter de saigner et cela m'a empêché de rire de mon aventure pendant quelques jours...

L'histoire a vite fait le tour du patelin, exagérée toujours un petit peu à chaque fois, à tel point que je n'aurais pas voulu être la victime du 5e racontar, car j'y aurais certainement été défigurée pour le restant de mes jours.

Alors, amis plongeurs, la morale de cette aventure est que lorsque vous vous faites des amis parmi la faune aquatique et que vous leur offrez un bon repas, méfiez-vous des marques d'affection qu'ils vous démontrent en guise de remerciements: elles sont douloureuses.

 

Scott, W.B. et Scott M.G., Atlantic Fishes of Canada, 1988
Canadian Bulletin of Fisheries and Aquatic Sciences No.219

 

N. d. I. r.

L'aventure se répète et, par delà le comique de l'anecdote, devrait servir d'avertissement.

En effet, il y a plusieurs années, lorsque je guidais une expédition de mon club (Les Licornes) maintenant défunt..., une plongeuse du groupe a eu la même "bise" mais, peu expérimentée, elle a pris panique et foncé vers la surface. Son copain de plongée (son mari en l'occurrence) l'a attrapée par la palme pour lui éviter une remontée "en catastrophe". Incident banal et comique qui aurait pu dégénérer en accident.

Autres petits coups pendables des tanches ?

Les boules rouges au bout des cordes des percuteurs de cartouches C02 qui équipaient les B.C. et colliers de l'époque... Vous auriez dû voir le spectacle !... Lorsque les tanches tiraient dessus pensant qu'il s'agissait d'une quelconque "bouffe".

Ou encore, tirer les cheveux des plongeurs peu frileux qui plongeaient sans cagoule (c'est parfois possible en Nouvelle-Écosse, Cap Breton).

Bref, les tanches sont de vrais "moustiques" sous-marins très amusants.

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  04 December, 2005