Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

 
www.alphamach.com                 


 

Étude sur la Stratification
des Couches d'Eau Chaude

Le réchauffement atmosphérique entraîne des effets sévères sur la distribution des poissons à l'échelle mondiale. Les recherches sur l'évolution de la température sont maintenant plus faciles et moins coûteuses avec les iBTags. Ces enregistreurs de température sont conçus et fabriqués pour un  usage sévère et submersible continue jusqu'à 600 mètres. Leur faible coût permet aux chercheurs de les installer sur un grand nombre de poissons pour obtenir un plus grand nombre de captures et une quantité de données qui soit statistiquement acceptable.

Les premiers iBtags ont été développés pour l'Institut Maurice Lamontagne, un centre de recherches océanographiques du gouvernement fédéral en Gaspésie. Plus d'un millier de morues adultes ont été marquées en 2001. Les enregistreurs sont récupérés par des pêcheurs qui obtiennent une récompense pour chaque poisson et enregistreur qu'ils récupèrent. À ce jour, plus de cent enregistreurs ont été récupérés dont plusieurs se sont promenés sur le dos d'une morue pendant plus d'un an.

Les iBTags sont utilisés de plus en plus pour étudier l'évolution de la température des rivières à saumon sur la côte ouest américaine. C'est le même type d'enregistreur qui est utilisé par les Diables des Mers pour le projet E.S.C.E.C. (Étude sur la Stratification des Couches d'Eau Chaude). Au lac Memphrémagog, près de la frayère à truites de Georgeville, une dizaine d'enregistreurs sont installés à tous les 10 pieds de profondeur depuis la surface jusqu'à 100 pieds. Les iBtags ont été programmés pour prendre une mesure de la température à chaque deux heures pendant 170 jours, soit du début novembre jusqu'au milieu d'avril.

Vous pouvez obtenir plus d'information sur les enregistreurs en consultant le site www.ibtag.com.

 

Début de la phase II du projet E.S.C.E.C
le 23 octobre 2004 à 12h00

Suivant les nouvelles recommandations établies lors des études préliminaires, 12 enregistreurs iBtags sont placés dans la colonne d'eau pour prendre, aux trois heures, un relevé de température à tous les 10 pieds depuis une profondeur de 120 pieds. Les premiers résultats seront connus au début de l'été 2005.

Résultats préliminaires du projet ESCEC
 (enregistreurs récupérés samedi le 9 octobre 2004)

Résultats préliminaires du projet ESCEC
 (enregistreurs récupérés dimanche le 2 mai 2004)

Voici le graphique préliminaire des données téléchargées des iBTags que nous avons placé à différentes profondeurs dans le lac Memphrémagog cet automne.

Un petit phénomène intéressant semble s'être produit vers la fin avril avec une pointe vers le bas (en plus froid), possiblement causé par le calage du lac.

Les enregistreurs seront remplacés prochainement et calibrés pour obtenir une précision accrue des mesures. Lors des prochaines plongées pour récupérer les données, nous aurons déjà en main d'autres iBTags calibrés et programmés. La tâche consistera simplement à couper le tie-rap, récupérer l'enregistreur et poser un nouvel enregistreur avec un tie-rap. Les données seront téléchargées de retour de la plongée. De cette façon nous n'aurons pas à revenir sur le site deux fois dans la même journée. De plus cela me permettra de vérifier s'il y a eu une variation de la calibration des enregistreurs.

Autres améliorations à apporter pour l'installation des enregistreurs :

  • Utiliser des attaches (Tie-Rap) d'une format plus gros (1/8"po)
  • Trous de montage dans les enregistreurs légèrement plus gros pour pouvoir coincer l'attache dans le trous de l'enregistreur avant la plongée.
  • Enregistreurs montés sur un câble dans le sens à être installé (le premier à sortir est installé en premier (tel que nous avons procédés l'automne passé)
  • Attaches fixés par un élastique à un ruban de velcro attaché à notre BC (tel que fait ce samedi, très facile d'en prendre un seul sans avoir à tous les tenir).
  • Avoir un sac de filet pour récupérer plus facilement les enregistreurs.

Merci à tous ceux qui se sont impliqués et à Christian Babin qui nous a fait l'honneur d'utiliser son Zodiac tout neuf pour l'occasion et à Jacques qui, grâce à son rhume, nous a fourni une vigie du tonnerre avec un service impeccable. On se serait presque cru sur un "live-aboard" de luxe, en plus petit évidemment !

À la prochaine plongée,

Robert Turcotte

 

Un fait étrange semble se produire lors de la prise des glaces et au moment de la fonte. En effet, les couches semblent se stratifier à leur profondeur et demeurent stables durant toute la période hivernale. Serait-ce que le mouvement des vagues affecte la stratification jusqu'à 80 pieds ?

Je crois que cette étude nous présente des phénomènes très intéressants sur le comportement des diverses couches d'eau chaude dans nos lacs. Beaucoup de travail sera nécessaire pour bien comprendre ces résultats.

J'ai bien hâte de visionner le graphique de la période estivale...

Serge A. Boudreau

Résultats de la saison 2004 - 2005

Voici les résultats pour les iBCods qui ont été dans le lac Memphrémagog durant l'hiver 2004 /2005. Ils ont tous été téléchargés et recalibrés sauf pour le numéro 10 qui n'accepte plus de nouvelle mission.

La précision de la plupart des enregistreurs est tout de même très bonne avant la calibration. La précision finale est autour de +/- 0.2° C. Elle est limitée par la résolution de l'enregistreur qui se trouve à 0.125° C.

Robert Turcotte
Alpha Mach

Le projet débute à l'automne 2003 et consiste à enregistrer la température des eaux devant le quai de Georgeville (falaise Paul). Ces enregistrements avaient et ont été faits à l'aide de petits enregistreurs de température utilisés habituellement sur les poissons.

Ce projet a été reconduit encore l'automne dernier avec plus d'enregistreurs (12) devant la falaise sous-marine de la pointe Jewett sur la portion ouest (localisation: N 45° 07.015  W 72° 16.118). Avec l'aide d'un ancrage à plus de 124 pieds, des enregistreurs ont été attachés sur une corde à tous les 10 pieds. L'autre extrémité de la corde était terminée par une bouée immergée à plus de 5 pieds pour ne pas nuire à la navigation et ainsi maintenir la corde bien verticale et tendue.

Voici les premiers commentaires sur l'analyse des résultats. Il va s'en dire que l'expérience doit continuer à d'autres endroits du lac pour valider un comportement similaire ou identifier les causes (source sous-marines?) des endroits réagissant de façon particulière.

Analyse sommaire des résultats obtenus

Par le travail de compilation du data recueilli des enregistreurs, on obtient des courbes de données qui sont très informatives pour nous plongeurs de ces eaux. On note rapidement les points qui suivent :

  1. Intéressant de voir une stabilisation de la température à environ
    2° C pour l'ensemble des profondeurs durant l'hiver.

  2. Instructif de voir une température plutôt uniforme (+/- 1° C) peu importe la profondeur entre la fin novembre et le début mai.

  1. Surprenant de voir une élévation de plus de 4° C (pour atteindre 
    6° C) pour les températures à plus de 100 pieds durant la fin de l'été. Et ce malgré que l'on était à plus de 50 pieds de distance de la falaise. Cela va à l'encontre de la croyance populaire que passé 60 pieds, la température des lacs est la même à l'année!  À moins qu'il y ait des sources d'eaux "chaudes" sous-marines à plus de 120 pieds. Dans ce cas, il faudrait refaire les enregistrements l'hiver prochain à un autre point géographique du lac.

  2. Incroyable que la température de surface du lac est déjà à plus de 18° C à la fin mai (montée thermique très rapide).

Ceci n'est que nos premières analyses en tant que plongeurs récréatifs et passionnés des belles eaux du lac Memphrémagog. C'est très emballant de mieux connaître et comprendre l'environnement que nous côtoyons si souvent et c'est avec passion que nous partageons avec vous ces informations recueilles.

Paul-Yves Noel

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  22 avril, 2007