Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

      


 

 

 

Itinéraire suggéré:

Prendre l'autoroute 40 ouest vers l'Ontario. À la frontière la 40 devient la 401. Suivez la 401 ouest jusqu'à la route 22, Shanley Road (sortie 730). Ensuite, suivez la 22 sud vers Cardinal. Tourner à droite sur la route 2 et longer le fleuve vers l'Ouest sur une distance de 15 km. À la limite Ouest de Prescott, on trouve un parc et un terrain de pique-nique avec un escalier menant au bord de l'eau. Le trajet prend 2 heures de Montréal.

 

Épave du Rothesay

Cette épave avait été mise à l'eau le 2 février 1868 à St-Jean, Nouveau Brunswick. Sa coque de 193 pieds de long était propulsée par des roues à aubes. Ce bateau faisait la liaison entre Montréal et Prescott lorsqu'il entra en collision avec le remorqueur américain Myra et coula le 12 septembre 1889. En 1901, un groupe du Collège Militaire Royal de Kingston l'utilisa pour des pratiques avec des explosifs. Bien que la section centrale soit aplatie, la proue et la poupe demeurent relativement intacts. Un câble relie la rive à la section médiane près des roues à aubes. Le fond est ferme avec une croissance d'algues entre l'épave et la rive. La profondeur est de 30 pieds et tout comme l'épave du Conestoga, il y a un léger courant.

L'épave du Rothesay

 par Mike et Monique Bellefeuille
revue La Plongée, août 1992

En bordure de la frontière ontarienne, au sud d'Ottawa et à l'ouest de Montréal, l'épave du Rothesay, un bateau à vapeur du 19e siècle, repose dans les eaux du fleuve Saint-Laurent.

RothesayElle se situe à 10 mètres de fond dans une eau verte et légèrement troublée, relativement paisible et dépourvue de courant. Cela dit, il faut faire attention aux coups de palmes car on peut brouiller le fond très rapidement, ce qui rend la visibilité mauvaise et ruine la plongée.

L'avant et l'arrière de l'épave sont en bonne condition malgré le fait que le centre du navire ne soit plus qu'un amas de pièces éparpillées. Malgré la visibilité moyenne, il y a plusieurs recoins à découvrir sur l'épave, comme ces grandes roues à aubes en bois qui reposent de chaque côté de la coque telles des sentinelles silencieuses ou encore la chambre des maillons avec son dégât de métal éparpillé ici et là.

On peut y voir une grosse chaudière d'où provenait le pouvoir de sa propulsion navale. Notons qu'une lampe submersible est fort utile pour découvrir d'autres petits trésors cachés.

Les plongeurs racontent souvent plusieurs histoires au sujet d'un mystérieux poisson de la rivière : la Carpe meurtrière ! Mais ce ne sont que des histoires inventées pour effrayer les nouveaux plongeurs qui malheureusement, mordent parfois à l'hameçon ! Il y a plusieurs autres espèces de poissons comme la perchaude, le brochet et les anguilles communes d'Amérique. Ceci indique la présence d'un bon équilibre écologique en voie de croissance. Mais partout, on voit également les signes du stress provoqué par la pollution sur la vie marine et sur l'épave. En 1991, l'épave fut d'ailleurs endommagée par un embâcle provoquant l'effondrement de l'avant du navire sous le poids des glaces

 Une épave plus que centenaire

Le Rothesay fut construit à St-Jean au Nouveau-Brunswick, le 2 février 1868, un an après la Confédération du Canada.

Il a commencé son périple en navigant sur les eaux salées de l'Atlantique entre les villes de Fredericton et St-John. Il a été construit selon les normes de l'époque avec des chaudières à vapeur qui font tourner de grandes roue à aubes faites de bois imperméable. En raison de sa vitesse, il fut envoyé dans le Haut Canada pour desservir les villes de Brockville et Montréal comme bateau de récréation pour passagers. Son histoire navale a pris fin le 12 septembre 1889 lorsqu'il entra en collision avec un autre bateau, le Myra. Seul le Rothesay coula, l'autre ne subit que quelques égratignures. Heureusement, tous les passagers s'en sont sortis sains et saufs. La coque du bateau a coulé au fond du fleuve mais son pont assez haut dépassait à la surface de l'eau. Une situation qui rendait la navigation dangereuse pour les autres bateaux. On le laissa ainsi jusqu'au début du 20e siècle, soit jusqu'à ce que le Royal Military College de Kingston décide de faire une pratique d'artillerie pour essayer de nouveaux systèmes d'explosif. Un beau jour d'été, on chargea le bateau de dynamite et puis "boom !", on en fit sauter le centre pour étudier les résultats. La mentalité de l'époque était malheureusement très différente de celle d'aujourd'hui. Plus tard, on suggéra de faire enlever la portion d'épave qui dépassait de la surface pour rendre la navigation plus sécuritaire sur le fleuve. L'épave fut oubliée jusqu'en 1964, où le 25 septembre elle a été redécouverte par un petit groupe de plongeurs du Underwater Society d'Ottawa. En 1988, Save Ontario Shipwreck et le Forces Subaqua Club (sous la direction de Jane Samson) se sont réunis pour faire des recherches concernant ses caractéristiques et son histoire. On peut y voir aujourd'hui la plaque commémorative qu'ils y ont installée.

L'épave est située du côté ouest de la ville de Prescott près de la route provinciale 2 qui longe le fleuve Saint-Laurent. Une plaque historique sur la rive indique bien le site. Pour se rendre à l'épave, il faut palmer environ 750 mètres de la rive à l'épave en suivant un câble. Ceux et celles qui n'ont pas la condition physique pour parcourir cette distance importante devrait utiliser un bateau. Le site est très facile à trouver. Il y a des bouées d'amarrage et une longue chaîne qui part du rivage jusqu'à l'épave.

Plusieurs clubs de plongée s'y rendent pour faire des certifications. Il s'agit également d'une destination intéressante pour agrémenter une journée d'été qui commence avec une plongée sur l'épave du Rothesay, suivi d'un pique-nique sur la rive du Saint-Laurent et enfin une seconde plongée sur l'épave du Conestoga, à quelques kilomètres de là, dans la région de Cardinal.

 

 Niveau de plongée
Élémentaire avec expérience à cause du courant.

POLICE ou AMBULANCE

HÔPITAL

0 ou 911

(613) 345-5645

HYPERBARE Ottawa

75 Emma Street

(613) 737-8966

Brockville, Ontario

Services

  Boutique et air:

(613) 345-2800

Dive Brockville Adventure Center
12 Water Street East, Brockville, Ontario, K6V 1A1
helen@divebrockville.com 

Attraits locaux
Tout près de très jolis parcs pour les pique-niques.

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  05 septembre, 2015